SHARE

Mardi 15 août 2017 (rezomontreal.ca).- De passage à Montréal, le Dr Mathieu Eugène, conseiller de la Ville de New York pour le 40ème district, a tenu à informer la communauté haïtienne que la lutte pour le renouvellement du Statut de Protection Temporaire (TPS) des sans papiers haïtiens aux États-Unis continue et s`intensifie.



D`origine haïtienne, l`élu américain, a rencontré la presse pour tenter de contrer des fausses nouvelles faisant croire aux haïtiens bénéficiaires du TPS aux États-Unis que les « portes du Canada sont grandes ouvertes » pour eux et qu`ils seront bien accueillis en franchissant illégalement la frontière canado-américaine.

Mathieu Eugène révèle que ses compatriotes haïtiens vivant aux États-Unis se sont laissés séduire par des informations erronées après avoir été affolés par une lettre de l`administration Trump les informant qu’ils devraient se préparer à retourner en Haïti après l’expiration d’un statut de protection temporaire en janvier 2018.

Après avoir recueilli des informations sur la situation des demandeurs d`asile haïtiens au Canada, Mathieu Eugène promet de faire son possible pour aider ceux qui sont restés aux États-Unis à mieux cerner la réalité et à ne pas prendre le Canada pour « la terre promise ». Ainsi, il a assuré que dès son retour il donnera l`heure juste à ses frères et sœurs pour leur demander de bien réfléchir avant de traverser la frontière.



Il a invité le gouvernement canadien, la communauté haïtienne de Montréal et des États-Unis à travailler de concert afin d`obtenir la prolongation pour 18 mois du statut de protection temporaire pour les infortunés migrants haïtiens, car Haiti ne peut pas recevoir ces 58000 personnes qui seront sans aucun statut à partir de janvier prochain.

Mathieu Eugène était l`invité du conseiller de la Ville du district de Saint-Michel, Frantz Benjamin, et a pu, durant son séjour, rencontrer des leaders de la communauté haïtienne du Québec et visiter un centre d’hébergement de demandeurs d’asile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here