SHARE

Dimanche 6 août 2017.- Radio-Canada a dénoncé les gestes inappropriés d`un individu qui s`est approché d`une de ses journalistes, Valérie-Micaela Bain, pour l`embrasser contre son gré, alors qu`elle était en direct dans le cadre d’un reportage sur le festival d’Osheaga vendredi dernier.



« Personne ne peut oser rentrer dans ma bulle et m’embrasser pendant que je suis en ondes. Ce n’est ni adorable ni flatteur », a écrit après cet incident sur son compte facebook la journaliste, d`origine haïtienne et qui a participé à la création du Regroupement des Haïtiens du Manitoba.

« On ne m’embrasserait pas si on me croisait dans la rue ou nulle part ailleurs. Ce n’est pas soudainement acceptable parce que je suis une femme devant une caméra en direct à la télé. Embrasser quelqu’un sans son consentement, c’est non. Ah oui pis, tu m’déranges, je travaille », a insisté Madame Bain

Pourtant, la journaliste demande de ne pas punir le fautif : « J’aimerais faire une précision, je n’encourage en aucune façon qu’on s’en prenne à cet homme de quelque manière que ce soit si on le retrace. Au final j’aimerais qu’il comprenne pourquoi son geste est inacceptable. Je vais effacer tous les commentaires qui inciteront à la violence, ceci n’est pas une vendetta. »



La direction de la Société Radio-Canada a trouvé ce comportement « inacceptable à l’égard de ses journalistes en fonction » et assure que la sécurité de ses journalistes est d’une importance capitale.

Radio Canada a aussi loué le sang-froid de son employée et indique que la journaliste a eu un comportement remarquable en ondes.

1 COMMENT

  1. C’est à propos les personnes qui ont fait la demande d’asile j’aimerais que les autorités du Canada parviennent à trouver une solution pour ces personnes la parce-que retourner en Haïti c’est vraiment chiant il n’y a pas de vie ici pour eux les gouvernements Haïtien ne sont pas capables de gérer une telle situation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here