SHARE

Mardi 17 octobre 2017 (rezomontreal.ca).- Les membres du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière se sont réunis hier pour discuter des derniers développements permettant de gérer l’afflux de demandeurs d’asile qui entrent au Canada dans le cadre de passages irréguliers à la frontière.




Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du CanadaAhmed Hussen, a  donné un aperçu de certaines des grandes tendances de migration dans les Amériques. Il a affirmé que la région connaît une croissance de la migration irrégulière par des mouvements de migrants en provenance, entre autres, de l’Amérique centrale, de Cuba, du Venezuela et d’Haïti, ainsi qu’une hausse du nombre d’arrivées extracontinentales en provenance d’Asie et d’Afrique.

Le ministre Hussen a aussi rapporté que les nouvelles mesures implantées face à l’afflux de migrants irréguliers ont fait une différence puisqu’elles ont réduit le retard accumulé dans les entrevues d’admissibilité et dans la délivrance des permis de travail.

La province de l’Ontario a ajouté que le nombre élevé et soutenu de demandeurs d’asile occasionne une demande de services pour la province et qu’elle appuie les efforts actuellement déployés en vue d’accélérer la délivrance de permis de travail.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a indiqué que malgré le fait que le nombre total de demandes d’asile demeure élevé, on observe une baisse depuis les dernières semaines. Il a réitéré que dans ce dossier, le Canada adopte une approche pangouvernementale, et que l’on travaille étroitement avec les provinces touchées pour élaborer les mesures d’urgence opérationnelles, notamment à l’approche des mois d’hiver.

Le ministre Goodale s’entretiendra également avec son homologue américain plus tard cette semaine en marge de la réunion du  G7 pour discuter de la question et de ces incidences sur le Canada et les États-Unis (E.-U.). Enfin, il a précisé que les responsables doivent continuer de se rencontrer périodiquement afin de promouvoir la collaboration bilatérale.




Le ministre Hussen a conclu en affirmant que nous poursuivons nos efforts de sensibilisation au Canada et aux E.-U. auprès des groupes potentiels de migrants afin de corriger les renseignements erronés sur le système d’octroi de l’asile du Canada. Les missions aux E.-U. continuent de jouer un rôle actif auprès des médias et des groupes communautaires.

Les responsables de l’ambassade du Canada à Washington (D.C.) et du réseau des douze consulats généraux aux E.-U. ont noué un dialogue avec près de 25 décideurs américains, dont des membres du Congrès, des gouverneurs et lieutenants-gouverneurs, et ils ont rencontré plus de 200 représentants diplomatiques, des représentants d’organisations non gouvernementales, des dirigeants communautaires et des représentants de municipalités, de comtés et d’États de partout aux E.-U.

Présidé par le ministre fédéral Marc Garneau, le Groupe de travail est formé de ministres fédéraux, soit le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, et le ministre de la Défense nationale, Harjit Singh Sajjan, du député de Bourassa, Emmanuel Dubourg, ainsi que du ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec, David Heurtel et de la ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration de l’Ontario, Laura Albanese.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here