SHARE

Mercredi 5 octobre 2017 (rezomontreal.ca).- Québec Cinéma et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) sont heureux d’annoncer leur collaboration pour la présentation à la Grande Bibliothèque d’une série de six projections de cinéma québécois destinées aux nouveaux arrivants.

Les deux organismes croient en la force du cinéma comme vecteur d’intégration. Véritable fenêtre sur la culture québécoise, le cinéma d’ici permet aux nouveaux arrivants de découvrir des pans de l’histoire du Québec, qu’il soit basé sur des personnages historiques ou sur des moments charnières de l’évolution de la société.




Premier de la série, le film Louis Cyr : L’homme le plus fort du monde, de Daniel Roby, a été présenté à un groupe en francisation le 29 septembre dernier. La projection a été suivie par une discussion avec le scénariste Sylvain Guy qui a suscité un vif intérêt auprès des participants, qui provenaient de plus d’une dizaine de pays. Tous se sont dits enchantés par l’expérience!

Cinq autres films sélectionnés pour leur grande valeur historique sont à l’horaire, soit : La Passion d’Augustine de Léa Pool, Mon oncle Antoine de Claude Jutra, Ce qu’il faut pour vivre de Benoît Pilon, Maurice Richard de Charles Binamé et Les Ordres de Michel Brault.

« Voici la preuve que notre cinéma peut jouer un rôle important pour favoriser une meilleure cohésion sociale, en sensibilisant nos nouveaux compatriotes à l’histoire et à la culture québécoise, tout en leur permettant d’acquérir des référents qui les aideront à mieux comprendre l’évolution du Québec vers la société moderne, ouverte et plurielle qu’elle est devenue aujourd’hui. Nous sommes absolument ravis de cette nouvelle initiative dont nous rêvions depuis très longtemps », mentionne Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.




« BAnQ a beaucoup à offrir aux personnes en processus de francisation. Accessibles et attrayants, divers services et collections de l’institution permettent de soutenir l’apprentissage de la langue française et favorisent l’intégration des nouveaux arrivants à la société québécoise. La présentation de projections avec le concours de Québec Cinéma enrichit cette offre de très belle façon », a indiqué Geneviève Pichet, présidente-directrice générale de BAnQ par intérim.

Les deux organismes désirent déjà étendre le projet à davantage de publics afin de faciliter l’accès aux œuvres cinématographiques québécoises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here