SHARE

l révèle aussi que trois quarts des décès causés par le tabac en 2012 sont survenus chez des personnes de 65 ans et plus

OTTAWA, le 16 oct. 2017 /CNW/ – Le tabagisme est la principale cause évitable de maladie et de décès prématurés au Canada. Malgré la régression du tabagisme au cours des dernières décennies, il y a encore des millions de Canadiens qui consomment du tabac. Le gouvernement du Canada prend des mesures pour réduire le taux de tabagisme au pays.




Un nouveau rapport publié aujourd’hui par le Conference Board du Canada, et financé par Santé Canada, apporte davantage de preuves que la consommation de tabac représente un fardeau pour tous les Canadiens. On y indique que le tabagisme a coûté 16,2 milliards de dollars à la société canadienne en 2012, soit 466 $ par citoyen.

Cette somme comprend les coûts associés aux soins de santé directs, aux services d’incendie et de police, à la recherche, à la prévention ainsi qu’à la perte de productivité due aux incapacités et aux décès prématurés. Mais surtout, il y a derrière ce montant 45 000 décès survenus en 2012, ce qui représente 18 % de tous les décès au Canada cette année-là. Autrement dit, 125 Canadiens sont morts chaque jour à cause du tabagisme en 2012.

L’information fournie dans le rapport intitulé Les coûts du tabagisme au Canada, 2012 constitue une preuve supplémentaire qu’il faut en faire plus pour réduire la consommation de tabac au Canada. À cette fin, le gouvernement du Canada a déposé le projet de loi S-5, Loi sur le tabac et les produits de vapotage et s’affaire à moderniser la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme.

Le projet de loi S‑5 établit un juste équilibre entre la nécessité de protéger les jeunes et les non-consommateurs de tabac contre les méfaits de l’usage de produits de vapotage, y compris la dépendance à la nicotine, et la nécessité de permettre aux adultes, en particulier ceux qui fument, d’avoir un accès légal aux produits de vapotage comme solution de remplacement moins nocive que le tabac. Outre ses engagements à l’égard du vapotage et de la banalisation des emballages, le gouvernement du Canada a pris des mesures pour interdire l’ajout de menthol dans les cigarettes, les feuilles d’enveloppe et la majorité des cigares.




L’engagement du Canada à définir une nouvelle trajectoire en matière de lutte contre le tabagisme est une composante de la vision pour un Canada en santé, qui comporte trois volets : Bien manger, Bien vivre et Bien-être. Les initiatives à l’appui de cette vision incluent entre autres la révision du Guide alimentaire canadien, l’interdiction des huiles partiellement hydrogénées (principale source des gras trans d’origine industrielle dans les aliments au Canada) ainsi que des initiatives de sensibilisation à l’immunisation et aux vaccins.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here