SHARE

Jeudi 23 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- Le premier ministre Philippe Couillard et son ministre des Finances, Carlos Leitão, viennent de voir la lumière, probablement aidé par leurs mauvais sondages, constate le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec, François Bonnardel.




Après avoir refusé pendant des années d’accorder des baisses d’impôts pour les familles du Québec, le gouvernement libéral en fait soudainement l’annonce alors que les élections générales arrivent dans 10 mois. Les Québécois n’ont pas une poignée dans le dos, a réagi François Bonnardel.

Selon le caquiste, M. Leitão n’a aucune excuse pour avoir attendu l’année des élections pour aider les familles. Il a cité en exemple l’aide de 100 $ qui sera offerte aux parents d’enfants d’âge scolaire. Alors que les familles en avaient besoin en septembre, les libéraux ont décidé d’attendre l’année électorale pour leur envoyer le chèque.

François Bonnardel a souligné que le PLQ a fait cette annonce uniquement parce que le contexte politique qui lui est défavorable l’y obligeait. N’eut été des mauvais sondages, du mauvais résultat des libéraux dans la partielle de Louis-Hébert et de l’approche des élections, le PLQ n’aurait pas repris ces idées de la CAQ. Or, les Québécois ont besoin d’un premier ministre qui agit non pas par obligation, mais par conviction.

« Ça fait des années que les libéraux accumulent des surplus en taxant les familles du Québec, mais Philippe Couillard a toujours refusé de baisser les impôts. Et là, parce que les élections s’en viennent, Philippe Couillard change de discours. Il devrait toutefois savoir que les Québécois n’ont pas de poignée dans le dos ! »




« Tout le monde sait que Philippe Couillard annonce des baisses d’impôts parce que, politiquement, il se sent obligé. Baisser le fardeau fiscal, ce n’est pas la position naturelle des libéraux. Ils ont toujours fait l’inverse. Ils l’ont toujours augmenté. Les Québécois réalisent de plus en plus que tant qu’à faire, autant se donner l’original et élire un gouvernement de la CAQ », a déclaré François Bonnardel député de Granby, leader parlementaire, porte-parole de la CAQ en matière de finances publiques.

À 10 mois des élections : Les Québécois ne seront pas dupes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here