SHARE

49,1% des enfants mineurs de nouveaux immigrants vivent dans la pauvreté en Ontario

Mardi 21 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- En ce 150e anniversaire de la Confédération, le gouvernement fédéral doit profiter de l’occasion pour ouvrir une nouvelle ère exempte de pauvreté, d’après le rapport 2017 sur la pauvreté des enfants et des familles de Campagne 2000.

Ce rapport recommande que la première Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté mette de l’avant un nouveau contrat social qui répond aux besoins des familles d’aujourd’hui et qui les sort de la pauvreté.


« Alors que la première Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté se pointe à l’horizon, le gouvernement doit s’engager à neutraliser les effets de nombreux budgets d’austérité et à accorder enfin la priorité à la prévention et à l’éradication de la pauvreté au Canada, a affirmé Anita Khanna, coordonnatrice nationale de Campagne 2000.

Comme 1,2 million d’enfants et de familles vivent dans la pauvreté, il est évident que le filet de sécurité sociale ne soutient pas suffisamment les familles qui n’ont pas le choix de cumuler des emplois précaires, qui n’ont pas les moyens de se payer un logement et des services de garde de qualité et qui ont de la difficulté à remplir les boîtes à lunch de leurs enfants. »

« Des données récentes montrent que les enfants autochtones, racialisés, issus de familles monoparentales ayant à leur tête une femme ou handicapés sont plus nombreux à vivre dans la pauvreté, a-t-elle ajouté. Le gouvernement fédéral s’est engagé à réduire la pauvreté, mais jusqu’où ira-t-il? La Stratégie de réduction de la pauvreté est une occasion en or de transformer complètement le filet de sécurité sociale afin de soutenir les familles et d’éliminer la pauvreté. »

« Remédier à la pauvreté nécessite un leadership fédéral fort qui établit des normes pancanadiennes pour assurer un soutien du revenu suffisant et un accès aux services essentiels, a déclaré Sid Frankel, professeur en travail social à l’Université du Manitoba. Le gouvernement fédéral verse du financement aux provinces et aux territoires, par l’intermédiaire du Transfert canadien en matière de programmes sociaux, pour leurs programmes d’aide au revenu et leurs services sociaux.

Malgré tout, ces programmes laissent la grande majorité des enfants et des familles dans la pauvreté au Canada. Comme 450 000 enfants viennent de familles touchant de l’aide sociale, il est nécessaire que le gouvernement fédéral établisse des normes applicables pour enrayer la pauvreté, mais aussi qu’il donne l’exemple. »




Le rapport national 2017, intitulé A Poverty-Free Canada Requires Federal Leadership, donne un aperçu de l’ampleur de la pauvreté des enfants et des familles, décrit comment la pauvreté nuit au développement et au potentiel des enfants, et propose des solutions stratégiques pratiques. Dans son rapport, Campagne 2000 reconnaît les mesures que le gouvernement a prises jusqu’à maintenant pour améliorer la sécurité du revenu et anticipe le dévoilement de la Stratégie nationale sur le logement.

Les mesures prises à l’égard de la sécurité du revenu comprennent l’instauration de l’allocation canadienne pour enfants, l’annonce récente concernant son indexation à partir de 2018 et l’augmentation du financement de la prestation fiscale pour le revenu de travail. Les prochaines étapes cruciales incluent l’amélioration des occasions d’emploi et de l’accès aux services de santé, la correction de l’inégalité des revenus et la promotion de l’accès à des logements et à des services de garde abordables et de qualité.

« L’allocation canadienne pour enfants offre aux familles un soutien du revenu indispensable pour qu’elles puissent acheter des aliments sains et d’autres produits de première nécessité, a indiqué Laurel Rothman, membre du comité directeur de Campagne 2000. De l’aide au revenu et des services sont nécessaires pour que la Stratégie de réduction de la pauvreté réussisse à sortir les familles de la pauvreté.

Les mères ont besoin de services de garde réglementés, accessibles et de qualité pour suivre des programmes de formation qui amélioreront leurs perspectives d’emploi. Après avoir trouvé du travail décent, elles ont encore besoin de ces services de services de garde pour conserver leur emploi et subvenir aux besoins de leur famille. Campagne 2000 a toujours milité pour un programme universel de garderies afin de favoriser le développement de l’enfant et de permettre aux parents, mais surtout aux mères, de participer au marché du travail et d’échapper à la pauvreté. »




Campagne 2000 dévoile son rapport 2017 la même journée que les sept rapports provinciaux produits par ses partenaires en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. « Manifestement, l’éradication de la pauvreté est une priorité à la grandeur du pays, a mentionné Mme Khanna. Après des décennies de recherche et d’élaboration de solutions stratégiques, nous avons besoin de mesures fédérales encadrées par des cibles et des échéances dans l’immédiat. Nous recommandons que le budget 2018 finance une stratégie globale de réduction de la pauvreté pour traduire la priorité que le gouvernement accorde à la réduction de la pauvreté. »

Photo de Campaign 2000.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here