SHARE

Jeudi 9 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- Les 750 cols bleus de la Ville de Laval, qui ont en main un mandat de grève voté à 95%, entreprendront une grève d’une durée illimitée à partir du samedi 9 décembre 2017. Cette grève entraînera, entre autres, la fermeture complète des huit arénas de la Ville de Laval.




Comme le prévoit le Code du travail du Québec, le syndicat a fait parvenir un avis de grève générale à la division des services essentiels du Tribunal administratif du travail (TAT) le 8 novembre dernier.

Un médiateur a été nommé le 14 août dernier et malgré une multitude de rencontres de médiation, les parties n’en sont pas arrivées à une entente. Le syndicat dénonce particulièrement les offres inacceptables déposées par les représentants de la Ville.

« L’équité avec les autres groupes d’employés de Laval est au cœur de notre demande. Malgré quelques avancées sur les enjeux normatifs, les représentants patronaux reviennent à la charge avec des demandes qui visent à faire reculer nos conditions de travail. C’est inacceptable pour nous ! », de déclarer Stéphane Lavoie, vice-président du SCFP 4545.

Les cols bleus, qui sont sans convention collective depuis janvier 2016, comptent manifester leur mécontentement de façon pacifique et dans le respect des lois.




Comptant près de 116 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 32 240 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le secteur maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

Photo de SCFP-Québec.

Photo de Syndicat Cols Bleus Laval.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here