SHARE

Mardi 7 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- La journée même où le ministre de l’Éducation fait l’annonce de son projet « LAB-ÉCOLE », le député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, joint sa voix au Mouvement L’école ensemble pour mettre fin à la ségrégation scolaire.

Le porte-parole solidaire demande au ministre Sébastien Proulx de donner les mêmes chances de réussite à tous les enfants du Québec.




« C’est bien beau faire des annonces pour améliorer le menu des cafétérias ou réfléchir à l’architecture des bâtiments, mais la priorité du ministre doit être l’égalité des chances. C’est ce qui doit être le socle de notre politique éducative au Québec », affirme M. Nadeau-Dubois.

Le député de Québec solidaire a tenu à réitérer sa volonté de mettre en place une école inclusive qui favorise la mixité sociale et scolaire dans les classes et les établissements.

« Le ministre présente aujourd’hui son école du futur. Pour nous, l’école du futur doit être inclusive et équitable pour tous les enfants. Notre système d’éducation, ça ne peut pas être comme un sac de pommes où on met les pommes les plus parfaites sur le présentoir pis on envoie les autres un peu poquées faire de la compote », conclut-il.

La ségrégation scolaire se définit comme une séparation des élèves en fonction de critères physiques, sociaux ou symboliques. Cette ségrégation existe au Québec notamment en raison des examens d’entrée que font les écoles ou les frais exigés pour étudier dans une école privée.

M. Nadeau-Dubois a aussi présenté à l’Assemblée nationale, conjointement avec le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, une motion sur l’enjeu de la mixité sociale et scolaire :

« Que l’Assemblée nationale s’inquiète de l’augmentation constante de la proportion d’élèves fréquentant le réseau privé subventionné ou les écoles à projet particulier sélectif au secondaire;




Qu’elle constate que de nombreuses recherches ont montré que les groupes hétérogènes sont à la fois les plus efficaces et les plus équitables;

Que l’Assemblée nationale demande au gouvernement de prendre des mesures pour réduire les écarts entre les milieux, ce qui permettra de favoriser la mixité sociale et scolaire dans les classes et les établissements. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here