SHARE

La campagne de prévention, menée sous la responsabilité du ministère de la Santé et des Services sociaux, comprend plusieurs volets, dont une campagne média et des outils spécifiques destinés aux jeunes, à leurs parents, ainsi qu’aux intervenants.  Soulignons également qu’un plan d’action interministériel en dépendance est actuellement en cours d’élaboration et vise notamment à prévenir les problèmes de dépendance auprès des adultes, mais aussi des jeunes

Dimanche 19 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, a souligné aujourd’hui le lancement de la Semaine de prévention des dépendances, qui se déroule jusqu’au 25 novembre 2017.




Cette semaine de prévention vise à fournir aux jeunes une information juste et crédible sur les risques associés à la consommation d’alcool ou à d’autres drogues, mais également à la pratique des jeux de hasard et d’argent.

La campagne se déploiera au cours des prochaines semaines sur les thèmes Choisis des solutions gagnantes pour les jeunes de 10 à 16 ans, et Ça peut devenir automatique – Reste en contrôle pour ceux de 17 à 24 ans.

Cette année, les outils mettent l’accent sur le développement de stratégies d’adaptation positives qui peuvent aider les jeunes à s’éloigner des risques et des conséquences associés à la consommation et à la pratique des jeux de hasard et d’argent.




« Avec cette campagne 2017, nous souhaitons informer les jeunes des risques et des conséquences associés à la consommation et à la pratique des jeux, mais également leur donner des astuces pour s’en prémunir. Ainsi, lorsqu’ils feront face à des situations en lien avec la dépendance, les jeunes seront outillés pour comprendre et éviter les situations propices à la consommation et à la pratique de jeux de hasard et d’argent. Je tiens à souligner en ce sens le travail essentiel des intervenants qui contribuent à aider nos jeunes à faire des choix éclairés et à prévenir le développement de dépendances », a déclaré Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here