SHARE

Dimanche 5 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- Trois partis s`affrontent sur le territoire de Longueuil pour obtenir les clés de la mairie à la suite de la décision de Caroline St-Hilaire de ne pas solliciter un troisième mandat.




A la tête de chacune de ces formations politiques à vocation municipale se retrouve une femme : Il s`agit de Josée Latendresse pour Longueuil Citoyen, Sylvie Parent pour Action Longueuil et Sadia Groguhé pour Option Longueuil.

Conseillère municipale de Longueuil depuis 2009, Sylvie Parent, héritière du parti de la mairesse sortante, prône la continuité.  Détentrice d’un baccalauréat en psychoéducation de l’Université de Trois-Rivières, Sylvie Parent a travaillé pour le Service de protection de la jeunesse de Montréal et pour le Directeur général des élections, à titre de directrice de scrutin. Elle est présidente de la Commission des finances et des ressources humaines de la ville de Longueuil et coprésidente de la Commission du budget, des finances et de l’administration de l’agglomération de Longueuil.

Détentrice d’un baccalauréat en communication et d’une maîtrise en développement organisationnel, Josée Latendresse, conseillère a la mairie, évolue comme entrepreneure et experte en développement des organisations. Elle a créé son parti « Longueuil Citoyen » à la suite d`un conflit ayant éclaté autour de la succession de la mairesse Caroline St-Hilaire et a entraîné huit autres élus dans son aventure et veut développer le concept de budgets participatifs et également des centres-quartiers au lieu du concept de centre-ville à l`américaine.




Titulaire d’une Maîtrise en psychologie, militante associative, Sadia GROGUHÉ, cheffe du parti Option Longueiuil, s`est d`abord frottée a la vie politique en se présentant aux élections cantonales françaises de 1994 comme candidate indépendante et a pu se faire élire en 1995 comme conseillère aux élections municipales françaises. Établie au Québec en 2000, Sadia GROGUHÉ a été élue députée fédérale pour le NPD en 2011 dans la circonscription de Saint-Lambert. Elle promet une administration de proximité et le respect des particularités des arrondissements et de la diversité de la population.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here