SHARE

Jeudi 30 novembre 2017 (rezomontreal.ca).- La section locale 4268 a conclu une entente de principe avec First Student Canada à Ajax et à Brooklin, évitant ainsi une grève qui aurait pu être déclenchée jeudi matin.




« C’est une bonne nouvelle pour les chauffeurs et pour les parents, a affirmé Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario. Nous avons conclu une entente qui règle nos principales préoccupations et qui reflète mieux les heures de travail réelles des chauffeurs. »

Le principal point en litige dans les pourparlers portait sur les heures non rémunérées des chauffeurs au début et à la fin de leurs quarts. Les chauffeurs ne sont pas payés pour le temps de déplacement du dépôt où il récupère leur autobus jusqu’à ce qu’ils ramassent leurs premiers élèves, ni pour le temps d’inspection nécessaire de leur autobus le matin ou pour retirer la glace des fenêtres.

Les détails de la nouvelle convention collective seront dévoilés après le scrutin de ratification, qui aura lieu dans les prochains jours. Unifor a émis un avis de grève vendredi dernier, bien avant le préavis exigé de 72 heures pour une grève possible dès jeudi à 0 h 01.

« Lorsque vous comptez toutes les heures travaillées et la paie versée, les chauffeurs sont payés moins du salaire minimum, a déclaré Naureen Rizvi. C’est l’équivalent d’une paie pour un emploi à temps partiel. »




Les chauffeurs chez First Student Ajax et First Student Brooklin desservent près de 10 000 élèves du Conseil scolaire du district de Durham, du Conseil scolaire du district catholique de Durham, du Conseil scolaire du district de Toronto, du Conseil scolaire du district catholique de Toronto et du Conseil scolaire du district catholique Centre-Sud. Ce qui concerne toutes les régions d’Ajax, Brock, OshawaPickeringScarborough, Scugog, Uxbridge et Whitby.

La présidente de la section locale 4268, Debbie Montgomery, a souligné qu’en raison des heures non payées les compagnies d’autobus ont de la difficulté à recruter de nouveaux chauffeurs, ce qui entraîne une pénurie comme celle connue l’année dernière aux conseils scolaires de Toronto.

« La meilleure manière de recruter de nouveaux chauffeurs est de les traiter de façon équitable, a déclaré Debbie Montgomery. Nous aimons conduire des autobus et nous méritons d’être payés pour toutes les heures travaillées. C’est une question d’équité. »

Debbie Montgomery a souligné que le comité de négociation a recommandé à l’unanimité la ratification de l’entente.

Unifor a plusieurs autres conventions collectives avec First Student, mais celle-ci est la première pour ce groupe de 260 chauffeurs.




Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here