SHARE

925 places d’hébergement d’urgence pour la période hivernale

Vendredi 15 décembre 2017 (rezomontreal.ca).- Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, la Ville de Montréal et leurs partenaires communautaires se mobilisent afin que personne ne soit contrainte de passer la nuit dehors par temps froid.



Ainsi, des mesures spéciales sont prévues pour maintenir et coordonner une offre d’hébergement d’urgence suffisante pour répondre à la demande quotidienne qui augmente en hiver. Des services complémentaires sont également mis en place pour les personnes qui n’utilisent pas ces ressources. La collaboration entre les divers partenaires et une veille quotidienne de l’achalandage permet de gérer efficacement et rapidement ces demandes.

« C’est essentiel que la Ville de Montréal et ses partenaires mettent leurs expertises en commun pour offrir aux personnes de la rue des services de qualité et accessibles. Cette offre doit être encore plus présente lors des grands froids. La ville contribue activement au déploiement de mesures d’urgence auprès des personnes en situation d’itinérance. Nous allons continuer à tout mettre en œuvre pour que chaque Montréalais et Montréalaise ait un toit et ce qu’il faut pour vivre en toute sécurité et dignité » déclare Mme Rosannie Filato, responsable du développement social et communautaire au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Chaque année, la Ville investit 778 000 $ pour la mise en place des mesures hivernales, qui permettent l’embauche d’une vingtaine d’intervenants dans six ressources d’hébergement, l’ouverture d’une halte-chaleur et le déploiement du service de navette.

« Nous mettons tout en oeuvre pour nous assurer que non seulement les personnes les plus vulnérables aient un endroit où se loger par période de grand froid, mais qu’elles aient aussi accès à un éventail de ressources. Personne ne devrait avoir à lutter pour sa survie dans des conditions d’extrême précarité et de vulnérabilité. Il en va de la responsabilité collective de s’assurer que la société n’oublie personne », souligne la présidente-directrice générale du CIUSSS, Mme Sonia Bélanger.

925 places d’hébergement d’urgence pour la période hivernale

Pour l’hiver 2017-2018, Montréal dispose de 925 places d’hébergement d’urgence pour accueillir les hommes, les femmes et les jeunes en situation d’itinérance.

Pour les hommes, ce sont 740 places d’hébergement d’urgence rendues disponibles grâce à la collaboration de la Maison du Père, de la Mission Bon Accueil, de la Mission Old Brewery, de Projets autochtones du Québec et du CAP St-Barnabé.




Concernant l’hébergement d’urgence destiné aux femmes, près de 110 places sont réparties entre le Pavillon Patricia Mackenzie, La Rue des femmes, le Chaînon, Projets autochtones du Québec, Passages, le CAP St-Barnabé, L’Abri d’espoir de l’Armée du Salut et la Maison Marguerite. De plus, le CAP St-Barnabé offre 16 lits de répit de jour aux femmes en difficultés.

Pour les jeunes, 65 places d’hébergement d’urgence sont offertes au Refuge des jeunes de Montréal, au Bunker de l’organisme Dans la rue et à En Marge 12-17.

Par ailleurs, le Centre de répit et de dégrisement peut recevoir 12 hommes et femmes en situation d’itinérance exclus des refuges, des ressources d’hébergement ou en situation de crise.

Plusieurs autres mesures mises en place 

Veille quotidienne de l’utilisation des places disponibles :

  • La Ville de Montréal assure une vigie quotidienne de l’achalandage des grands refuges, ce qui permet d’ajuster rapidement le nombre de places à une demande plus grande en hiver.

Service de navette :

  • Une navette opérée par la Mission Old Brewery circule de 14 h 30 à 4 h du matin au centre-ville pour permettre aux personnes itinérantes d’avoir un meilleur accès aux ressources disponibles. La navette accueille également les personnes itinérantes regroupées au métro Bonaventure à l’heure de la fermeture, afin de les conduire vers les ressources d’hébergement ou la halte-chaleur. Elle peut aussi répondre aux appels des intervenants en cas de besoins particuliers. L’horaire sera prolongé prochainement.

Halte-chaleur :

  • Le centre de jour de la Mission St-Michael/Toit rouge, situé dans l’arrondissement de Ville-Marie, ouvre ses portes toutes les nuits jusqu’au 30 avril afin d’offrir chaleur, nourriture et repos dans son local. La Mission St-Michael dispose de cages permettant d’accueillir jusqu’à trois animaux.

Équipes d’intervention de proximité

  • Lors des grands froids, les équipes itinérance, jeunes de la rue et Urgence Psychosociale-Justice (UPS-J) du CCSMTL ainsi que les équipes mixtes composées de policiers du SPVM et d’intervenants sociaux du CCSMTL, l’Équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance (ÉMRII) et l’Équipe de soutien aux urgences psychosociales (ESUP), font du travail d’intervention de proximité. Elles cherchent à rejoindre les usagers isolés se trouvant sur la rue et désaffiliés pour identifier ceux à risque et les diriger vers les ressources appropriées. Les équipes travaillent avec les différentes ressources du milieu pour rejoindre le plus d’usagers possible.

Plusieurs partenaires impliqués




Le CIUSSS et la Ville de Montréal tiennent à remercier leurs partenaires communautaires impliqués dans le déploiement des mesures hivernales, particulièrement la Mission Old Brewery, la Maison du Père, la Mission Bon Accueil, la Mission St-Michael, le Pavillon Patricia Mackenzie, Le Chaînon, La rue des Femmes, Projets autochtones du Québec, le CAP St-Barnabé, le Refuge des jeunes de Montréal, Dans la rue, L’Abri d’espoir, La Maison Marguerite, Passages, En Marge 12-17, la Maison l’Exode et le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here