SHARE

Montréal s’engage pour la réduction à la source
Vendredi 15 décembre 2017 (rezomontreal.ca).- L’interdiction pour les commerçants d’offrir aux consommateurs des sacs de plastique léger prendra effet à compter du 1er janvier 2018, et s’appliquera à tous les établissements dont l’activité principale consiste à vendre des marchandises au détail.




À titre onéreux ou gratuit, le règlement 16-051 interdira alors aux commerces de détail d’offrir aux consommateurs des sacs d’emplettes de plastique conventionnel d’une épaisseur inférieure à 50 microns, ainsi que des sacs contenant un agent oxydant.

« L’abandon des sacs de plastique léger dans l’environnement est une problématique mondiale majeure qui nous concerne tous. Au Québec, seulement 14 % des sacs d’emplettes à usage unique sont récupérés, c’est trop peu. À l’instar d’autres villes, Montréal s’engage pour la réduction à la source et rejoint ainsi un mouvement mondial visant notamment à protéger l’environnement et à lutter contre les changements climatiques.

De plus en plus de citoyens utilisent déjà en priorité des sacs réutilisables pour leurs emplettes. Il faut conjuguer nos efforts et poursuivre sur cette lancée », explique Jean-François Parenteau, responsable de l’environnement au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Les sacs en plastique d’une épaisseur de moins de 50 microns, soit les traditionnels sacs d’emplettes, seront interdits. Les sacs contenant un agent oxydant qui se dégradent notamment au contact de la chaleur (oxodégradables, oxofragmentables et biodégradables) seront également bannis, quelle que soit leur épaisseur.




Pour des raisons hygiéniques, l’utilisation de petits sacs de plastique sera autorisée pour emballer les fruits et légumes, ainsi que les médicaments. Il en sera de même pour les housses de vêtements chez le nettoyeur. Les restaurateurs quant à eux, ne sont pas touchés par cette interdiction.

Une période de transition
Les commerçants auront jusqu’au 5 juin 2018, Journée mondiale de l’environnement, pour se conformer aux nouvelles règles. Aucune mesure coercitive ne sera prise en lien avec l’application du règlement durant cette période. Dès janvier, la Ville ira à la rencontre des commerçants pour les aider à se conformer. Des brigades répondront à leurs questions et distribueront des trousses d’information comprenant divers outils.

« Montréal souhaite avant toute chose miser sur la sensibilisation et l’information. Nous voulons que les commerçants aient le temps de s’ajuster à la nouvelle réglementation et écouler leurs inventaires de sacs », ajoute Jean-François Parenteau.




La part des consommateurs
L’interdiction pour les commerçants d’offrir des sacs de plastique léger est indissociable de nouvelles habitudes de consommation. À ce titre, rappelons que plusieurs options existent et que des gestes simples peuvent contribuer à favoriser la réduction à la source :

  • utiliser des contenants et des sacs réutilisables,
  • bannir les produits à usage unique,
  • acheter en vrac,
  • utiliser les sacs de plastique conformes uniquement lorsque ceux-ci sont absolument nécessaires,
  • mettre au recyclage les sacs de plastique qui demeurent en circulation et ce, en paquet plutôt que pêle-mêle dans le bac.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here