SHARE

Mardi 26 décembre 2017 (rezomontreal.ca).- La 68e législature du Parlement jeunesse du Québec (PJQ) accueille jusqu’au 30 décembre une centaine de jeunes parlementaires et journalistes à l’Assemblée nationale.



Venant des quatre coins du Québec, les participantes et participants, âgés de 18 à 25 ans, feront l’expérience du système parlementaire québécois en débattant d’enjeux de société de façon non partisane.

Au cours de cette législature du Parlement jeunesse du Québec, quatre projets de loi, rédigés par des participants jouant le rôle de ministre, seront débattus. Parmi les thèmes qui seront abordés par les jeunes parlementaires, notons la socialisation des genres, la santé durable et la prévention dans le système de santé public, l’autosuffisance alimentaire ainsi que la réglementation du travail du sexe.

L’expérience de la politique sans parti pris

Les jeunes députés auront l’occasion de débattre sans être contraints par une ligne de parti. « Nous avons vraiment la chance de faire l’expérience de la politique d’une autre manière en tenant des débats politiques axés davantage sur les idées que sur la rhétorique », explique le premier ministre de la simulation parlementaire et coordonnateur du comité organisateur, Gabriel Laurence-Brook.



Les sujets discutés correspondent à des enjeux considérés comme étant importants, actuels et susceptibles de susciter la controverse. « Nous nous assurons de présenter des projets de loi qui ne sont peut-être pas ce que l’on voudrait voir adopter demain dans la vraie vie, mais qui nous permettent d’aller au cœur des enjeux et de provoquer un tiraillement moral chez plusieurs participants », poursuit-il.

Ces débats se déroulent dans un cadre permettant aux jeunes d’apprendre les rouages de la démocratie québécoise et de s’y familiariser.

Photo de Parlement jeunesse du Québec.
2016

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here