SHARE

Valérie Plante accorde la priorité, entre autres, à la Mobilité durable et à l`habitation

Mercredi 10 janvier 2018 (rezomontreal.ca).- La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ainsi que le président du comité exécutif et responsable des finances, Benoit Dorais, ont présenté les faits saillants du budget 2018 de la Ville de Montréal.




« Ce budget représente le début de la transition vers la vision que nous avons proposée aux Montréalais, une vision axée sur la mobilité, l’habitation et les services de proximité aux citoyens. Bien que l’exercice ait été réalisé dans un contexte budgétaire serré, les choix effectués et les orientations budgétaires témoignent de notre engagement à assurer le développement de Montréal avec pragmatisme et rigueur, tout en plaçant les citoyens au centre de nos priorités », a déclaré la mairesse Valérie Plante.

« Le budget 2018, qui met l’accent sur l’habitation, la mobilité et le développement économique, s’élève à 5 472,2 M$. La croissance des charges fiscales générales relevant du conseil municipal sont limitées à 1,9 % pour les immeubles résidentiels et à 2,1 % pour le secteur non résidentiel. Cette variation moyenne témoigne d’une fiscalité responsable et vise à soutenir les services offerts aux Montréalais », a indiqué Benoit Dorais.

Financement des arrondissements
Des crédits supplémentaires de 11,7 M$ seront transférés aux 19 arrondissements afin que ces derniers conservent leur capacité d’assumer pleinement leur rôle et d’offrir des services de proximité de qualité aux citoyens. L’administration a ainsi indexé leurs transferts de 1 %.




Mobilité durable et sécurité des citoyens
La mobilité durable et la sécurité des citoyens lors de leurs déplacements s’inscrivent en tête de liste des priorités de l’administration municipale. Le budget 2018 prévoit une hausse de 27,7 M$ de la contribution municipale versée à la nouvelle Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

Aide aux commerçants
Afin de venir en aide aux commerçants ayant pignon sur rue sur des artères commerciales en chantier, l’administration prépare actuellement une stratégie qui permettra d’amortir l’impact des chantiers de construction et des travaux réalisés par la Ville de Montréal. Des mesures seront mises en place en 2018. Les modalités de financement et les mesures liées au programme d’aide aux commerçants seront annoncées ultérieurement.

Habitation
L’accès à la propriété pour les familles montréalaises et à des logements salubres sera une priorité de notre administration. Nous prenons donc les mesures nécessaires pour améliorer la salubrité des logements avec une équipe d’inspection formée de 30 inspecteurs, grâce à un investissement supplémentaire de 1 M$, et à la bonification du programme d’aide à l’acquisition d’une propriété, ce qui représentera un investissement annuel de 21 M$, à terme.

Services aux citoyens
Le budget prévoit également des dépenses de déneigement totalisant 163,3 M$, en hausse de 6 M$ par rapport au budget 2017. Cette hausse permettra de mener les opérations encore plus efficacement et inclut des crédits additionnels de 1,5 M$ pour l’épandage d’abrasifs sur les trottoirs.




Culture, sports et activité physique
La culture est au cœur de nos priorités, c’est pourquoi nous allons augmenter le budget du Conseil des arts de 2,5 M$. Par ailleurs, favoriser les sports et l’activité physique fait partie des préoccupations de mieux-être et de santé de la Ville de Montréal. En 2018, 1 M$ sera investi dans des contributions à des organismes sportifs, dont 450 000 $ pour le programme aux événements sportifs et 85 000 $ pour les activités de plein air liées au Plan de l’eau. Du côté des installations sportives,  575 500$ seront offerts en contributions financières à des organismes à but non lucratif qui viendront renforcer leur offre de services en sports et en activité physique auprès de la population montréalaise.

Infrastructures de l’eau
Les réseaux d’aqueduc et d’égout montréalais sont vieillissants. Il est impératif de poursuivre les investissements dans les infrastructures de l’eau pour assurer leur remise en état et leur développement. Montréal doit également prendre des mesures pour respecter les objectifs de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable. Afin de pallier l’important déficit d’investissement dans les infrastructures de l’eau, les charges fiscales totales incluent cette année une augmentation de la taxe de l’eau, soit 1,1 % pour les immeubles résidentiels et 0,8 % pour les immeubles non résidentiels.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here