SHARE

Les baby-boomers sont criblés de dettes hypothécaires et de dettes de crédit, selon le Baromètre Financière Sun Life

Toronto, mercredi 21 février 2018 (rezomontreal.ca). – Les Canadiens pourraient devoir renoncer à une retraite sans souci en raison de leur niveau d’endettement. Des prêts hypothécaires aux soldes de cartes de crédit impayés, les retraités peuvent être confrontés à de nombreuses difficultés financières au cours de leurs années dorées. Le Baromètre Financière Sun Life, un nouveau sondage mené à l’échelle nationale, a révélé que le quart (25 %) des retraités était endetté et aux prises avec de telles difficultés.




Au Québec, les baby-boomers sont témoins de la forte demande financière actuelle. En fait, un retraité sur cinq (22 %) fait toujours des paiements hypothécaires. Leur fardeau financier ne se résume pas au prêt hypothécaire : les résultats du sondage indiquent que les retraités ont recours au crédit de la même façon qu’avant leur départ à la retraite. Mis à part leur prêt hypothécaire, ils doivent également rembourser :

  • le solde de cartes de crédit (65 %);
  • un prêt automobile (33 %);
  • des frais liés aux vacances ou à une résidence secondaire (9 %);
  • des frais liés à la santé (4 %);
  • des frais liés à des rénovations (2 %).

«Dans le cadre de notre sondage à l’échelle nationale, nous nous sommes penchés sur la situation financière des Canadiens», explique Jacques Goulet, président, Financière Sun Life Canada. «Des prêts hypothécaires aux soldes de cartes de crédit, les Canadiens doivent rembourser de nombreuses dettes après leur départ à la retraite. Nous sommes conscients du fait que la gestion des finances peut représenter un défi, particulièrement pour les retraités. Obtenir des conseils judicieux et un soutien auprès d’un conseiller peut vous aider à atteindre vos objectifs.»




Alors que les retraités sont aux prises avec des dettes, près du quart (21 %) des travailleurs québécois ont déjà puisé dans leur épargne-retraite :

  • pour répondre à leurs besoins (60 %) : payer des frais liés à la santé, rembourser leurs dettes;
  • dans le cadre du Programme d’accès à la propriété (26 %);
  • pour satisfaire leurs désirs (14 %) : prendre des vacances, acheter une voiture, etc.

«Les résultats obtenus sont sans équivoque : il faut accorder du temps à la planification de la retraite et développer des réflexes d’épargne pour s’assurer d’une sécurité financière à long terme», explique Robert Dumas, président et chef de la direction, Financière Sun Life Québec. «Établir un plan financier et cotiser à un régime porteront fruit à long terme. Il s’agit de trouver les outils et ressources qui vous conviendront pour demeurer dans la bonne voie et répondre à vos besoins en matière de revenu de retraite.»




Les conseils ci-dessous peuvent aider les Québécois à épargner pour un avenir radieux :

  1. Commencez maintenant. Commencez à épargner et à investir le plus tôt possible afin d’assurer votre réussite.
  2. Profitez de tout ce à quoi vous avez droit. Si votre employeur offre un régime de retraite assorti de cotisations patronales complémentaires, assurez-vous de maximiser vos cotisations.
  3. Investissez de façon judicieuse. Si vous ne bénéficiez pas d’un régime à cotisations déterminées, vous pouvez considérer d’autres options comme un REER ou un CELI.
  4. Établissez un plan et respectez-le. Il n’est jamais trop tard pour établir un plan financier qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.
  5. Obtenez des conseils avisés. Un conseiller peut vous aider à établir un plan financier et des objectifs réalistes, et vous guider à chaque étape de votre vie.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here