SHARE

La STM prend acte du mandat de grève de ses employés de l’entretien : le service est maintenu jusqu’à nouvel ordre



Dimanche 18 février 2018 (rezomontreal.ca).- La Société de transport de Montréal (STM) a pris acte de la décision de ses employés d’entretien d’autoriser leur syndicat à déclencher 6 jours de grève, au moment qu’ils choisiront, dans le cadre des négociations actuelles de leur convention collective. Il est important de préciser qu’une grève n’est pas enclenchée par ce mandat.

« La STM est une organisation publique qui offre un service 24 heures par jour, 7 jours semaine, 365 jours par année. C’est dans le respect de cet engagement soutenu auprès de nos usagers que, depuis avril 2017 et à notre demande, nous négocions afin de revoir l’organisation du travail à l’interne dans le but de se donner les moyens nécessaires pour livrer le service à la population.», souligne M. Luc Tremblay, directeur général de la STM.



La STM souhaite donc rassurer la clientèle en réitérant qu’il n’y a, et ce jusqu’à nouvel ordre, pas de conséquence sur la livraison du service. De même, puisque le transport en commun est un service public où des services essentiels doivent être maintenus, la STM rappelle qu’avant de perturber le service par une grève, le syndicat a l’obligation d’informer de son intention 7 jours ouvrables avant son déclenchement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here