SHARE

Mardi 20 février 2018 (rezomontreal.ca).-  La Fédération des producteurs acéricoles du Québec poursuit sa nouvelle tradition lancée l’année dernière en procédant à l’entaillage officiel de la saison des sucres 2018.




Ainsi, encore cette année, sur invitation du président de la Fédération, M. Serge Beaulieu, le Québec acéricole a pu compter sur le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Laurent Lessard, en compagnie de plusieurs députés pour procéder au lancement officiel de la saison des sucres 2018 en entaillant un érable. Cette cérémonie officielle s’est tenue en début d’après-midi à l’érablière du Parc du Bois-de-Coulonge au cœur de la ville de Québec.

« L’acériculture au Québec fait non seulement partie intégrante de notre patrimoine collectif auquel tous les Québécois s’identifient, mais elle est aussi un formidable moteur économique, déclare Serge Beaulieu. Seulement au cours de la dernière année, des investissements d’au moins 50 millions de dollars ont été effectués par les acériculteurs québécois et nous en prévoyons autant pour la présente année. Nous sommes fiers de créer la prospérité en région et de contribuer significativement à l’essor économique du Québec. Nous sommes également heureux de pouvoir compter sur l’appui du ministre et de nos députés. »




Une industrie qui a le vent dans les voiles
En 2017, les acériculteurs québécois n’ont jamais vendu autant de sirop d’érable. Ils ont d’ailleurs atteint un nouveau sommet avec plus de 118 millions de livres vendues. Une hausse de 100 % sur sept ans. Il faut savoir également que 85 % de la production acéricole québécoise est exportée dans 53 pays.

Là aussi, un record a été établi avec 101 millions de livres de produits d’érable du Canada exportées en 2017. Ces résultats exceptionnels sont le fruit du travail des producteurs acéricoles québécois qui ont investi depuis 2005 en recherche, promotion et développement des marchés pour faire connaître le sirop d’érable à l’étranger et susciter l’intérêt des exportateurs d’ici pour de nouveaux marchés.




Rappelons que l’acériculture au Québec, c’est :

  • 13 700 acéricultrices et acériculteurs dont 282 nouveaux producteurs depuis 2017
  • 45 millions d’entailles
  • 12 régions acéricoles
  • 10 000 emplois à temps plein
  • 600 millions de dollars à l’économie du Québec
  • la seule et unique Réserve stratégique mondiale de sirop d’érable
  • 250 000 barils de sirop d’érable produits annuellement
  • des ventes record de sirop d’érable totalisant 118 millions de livres.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here