SHARE

Mercredi 7 février 2018 (rezomontreal.ca).- En 2017, les provinces et territoires canadiens ont dépensé près de 11,7 $ milliards dans les programmes éducatifs pour les jeunes enfants. Plus de la moitié des enfants d’âge préscolaire a participé à un programme d’éducation destiné aux jeunes enfants. Bonne nouvelle : d’une manière générale, les éducatrices qui en prennent soin sont dorénavant mieux payées, bien que cela dépende de l’endroit où vous vivez au Canada.




Ces observations font partie d’une nouvelle étude publiée aujourd’hui par des chercheurs de l’Ontario Institute for Studies in Education (Université de Toronto). Le Rapport sur l’éducation à la petite enfance 2017 (Rapport EPE 2017) estla troisième évaluation consacrée à identifier les écarts et les progrès dans la prestation de services à la petite enfance à travers le Canada.

Publié tous les trois ans, le Rapport évalue les structures de gouvernance, les niveaux de financement, l’accessibilité et la qualité des services à la petite enfance au Canada selon une échelle de 15 points. Les résultats sont basés sur des profils provinciaux et territoriaux détaillés, élaborés par les chercheurs et analysés par des agents gouvernementaux. Ensemble, ils déterminent les pointages attribués.

Pour la première fois depuis la publication de ce rapport, l’Île-du-Prince-Édouard déloge le Québec de la première place avec un pointage de 11 sur 15. Le pointage le plus bas, avec cinq points, a été obtenu par le Nunavut. Le pointage moyen est de huit. Le Québec maintien un pointage de 10.




Les provinces de l’Atlantique et du Centre du Canada ont obtenu un pointage plus élevé que les provinces de l’Ouest et du Nord. Terre-Neuve-et-Labrador est la province s’étant le plus améliorée, passant de 1,5 point en 2011 à 8,5 points en 2017.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here