SHARE

La famille de Pierre Coriolan, tué par la police le 27 juin dernier, réclame un dédommagement de 160 000 dollars et a lancé une campagne de sociofinancement sur le site GoFundMe pour couvrir les frais de la poursuite civile



Mercredi 14 février 2018 ((rezonodwes.com))– Johanne Coriolan, nièce de Pierre Coriolan, supportée par deux leaders de la communauté haïtienne, Maguy Métellus et Will Prosper a lancé une poursuite contre la Ville de Montréal pour dommages moraux et punitifs.

Cette poursuite, selon les plaignants, vise à mettre en lumière les comportements hautement inadéquats des policiers, entre autres, envers les populations vulnérables.

En juin 2017, Pierre Coriolan, un ressortissant haïtien, a été abattu par des agents du service de police de Montréal après avoir été électrocuté et frappé à coups de bâton télescopique dans un couloir de l’immeuble où il habitait au cœur du quartier gai de la ville.

Dans la vidéo rendue publique par la famille, on peut entendre un policier demander à M. Corolian s’il est «capable de prendre une autre shot» alors que celui-ci est à genoux.



La famille Coriolan trouve que dans ce très court laps de temps, les policiers ont usé d’une force démesurée et que cette violence s’inscrit dans le continuum habituel d’intervention qui entraîne trop souvent la mort de personnes vulnérables, noires et aux prises avec des troubles de santé mentale. Elle poursuit la ville de Montréal pour un montant de 160 000 dollars.

Rappelons que douze enquêteurs du BEI (Bureau des Enquêtes Indépendantes), assisté de deux techniciens en identité judiciaire de la Sûreté du Québec, ont fouillé la scène et recueilli des éléments de preuve pendant de longues heures. afin d`apporter des éclaircissements sur les circonstances de ce drame.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here