SHARE

Lundi 5 mars 2018 (rezomontreal.ca).- Le gouvernement du Canada s’est engagé à éliminer les obstacles à l’égalité des sexes en matière d’éducation, d’emploi et d’entrepreneuriat, de sorte que les femmes et les filles puissent participer et contribuer à l’économie en croissance du Canada, et ce, au profit de la classe moyenne et de ceux qui travaillent fort pour en faire partie.




Lorsque les femmes ont des possibilités de réussite égales, elles contribuent fortement au changement : elles stimulent une croissance économique vigoureuse et améliorent la qualité de vie de leur famille et de leur collectivité.

Aujourd’hui, la ministre de la Condition féminine, l’honorable Maryam Monsef, était de passage à Peterborough pour souligner le budget de 2018 et pour discuter de la façon dont les investissements prévus dans le budget aident le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour encourager une participation accrue des femmes sur le marché du travail et bâtir une économie avantageuse pour tous.

Dans le budget de 2018, le gouvernement propose une nouvelle prestation parentale partagée d’assurance‑emploi qui accorderait cinq semaines supplémentaires de prestations parentales lorsque les parents – y compris les couples adoptifs et de même sexe – s’entendent pour partager le congé parental. Cet incitatif du type « utilisez-le ou perdez-le » encourage, dans les familles biparentales, les deux parents à partager de façon égale le travail associé à l’éducation des enfants – ce qui accordera une plus grande souplesse aux nouvelles mères qui souhaitent retourner au travail plus tôt.




Ayant l’égalité des chances comme principe directeur, le budget de 2018 passe à une étape suivante du plan du gouvernement qui consiste à créer de bons emplois bien rémunérés, à améliorer la qualité de vie et à assurer la croissance de l’économie pour tous les Canadiens.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here