SHARE

Dimanche 4 mars 2018 (rezomontreal.ca).- Poursuivant sur la lancée du premier Forum sur l’immigration francophone tenu au Nouveau-Brunswick en 2017, les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de l’immigration et de la francophonie canadienne ont discuté aujourd’hui de mesures concrètes à prendre pour accroître l’immigration francophone à l’extérieur du Québec.




L’immigration francophone contribue à la prospérité du Canada et constitue un élément important des stratégies d’immigration du pays visant à favoriser la croissance et la vitalité des communautés francophones en situation minoritaire au Canada.

Les deux coprésidents de la réunion, soit le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada, Ahmed Hussen, et la ministre des Affaires civiques et de l’Immigration de l’Ontario, Laura Albanese, avec d’autres ministres provinciaux et territoriaux, ont annoncé un nouveau plan fédéral-provincial-territorial (FPT), soit le Plan d’action FPT visant à accroître l’immigration francophone à l’extérieur du Québec. Ce plan d’action énonce les mesures concrètes que pourraient prendre individuellement ou collectivement les gouvernements FPT pour accroître l’immigration francophone.

Parmi les mesures concrètes précisées dans le Plan d’action, notons celles-ci :

  • promouvoir les occasions et les voies d’immigration ainsi que les services d’établissement auprès des immigrants d’expression française potentiels;
  • accroître la mobilisation des employeurs relativement au recrutement et à l’embauche d’immigrants d’expression française;
  • accroître la disponibilité et l’accessibilité des services offerts en français ainsi que la sensibilisation à ce sujet;
  • favoriser des collectivités francophones diversifiées et inclusives.

Le Plan d’action vise les résultats suivants :

  • accroissement du nombre d’immigrants d’expression française qui s’établissent au Canada à l’extérieur du Québec;
  • hausse du taux de participation des immigrants d’expression française aux marchés du travail locaux;
  • hausse du taux de participation des immigrants d’expression française aux collectivités élargies et aux réseaux sociaux.

Les ministres conviennent qu’il sera essentiel de suivre les progrès réalisés vers l’atteinte des objectifs prévus dans le Plan d’action. Pour ce faire, ils se sont engagés à élaborer des indicateurs pertinents et à favoriser l’échange soutenu de pratiques exemplaires dans la rédaction de rapports de suivi. Ils continueront régulièrement à se tenir mutuellement au courant des progrès réalisés et partageront aussi cette information avec la communauté.




Le Forum sera suivi d’un symposium réunissant des organismes communautaires qui cherchera à mobiliser un plus grand nombre d’intervenants et à jeter les bases d’éventuelles initiatives de collaboration au sein de chaque ordre de gouvernement. Ce symposium sera organisé par la Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne et aura lieu le 22 mars à Calgary.

Le Forum sur l’immigration francophone est l’occasion pour les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de l’immigration et de la francophonie canadienne de se réunir et d’échanger des idées sur la façon d’encourager et de promouvoir l’immigration francophone dans les communautés francophones en situation minoritaire au Canada.




En vertu de l’Accord Canada-Québec relatif à l’immigration et à l’admission temporaire des aubains, le Québec assume pleinement ses responsabilités exclusives en matière de planification des niveaux d’immigration, de sélection, de francisation et d’intégration des immigrants. Dans les domaines relevant de sa compétence, il définit sa politique et ses programmes, légifère, réglemente et établit ses propres normes.

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here