SHARE

Un peu plus de 2 300 jeunes âgés de 12 à 24 ans ont été reçus pour intoxication aiguë à l’#alcool dans les urgences du Québec du 1er janvier au 26 novembre 2017. Près du cinquième d’entre eux étaient âgés de moins de 18 ans




Mardi 13 mars 2018 (rezomontrea.ca).- Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, et la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, Mme Lucie Charlebois, ont annoncé aujourd’hui l’intention du gouvernement du Québec de restreindre l’accès des mélanges à la bière en forte teneur en alcool et en sucre et de mieux encadrer la publicité ainsi que la promotion en matière de boissons alcooliques.

Le gouvernement propose trois gestes importants :

1. Interdire la vente des mélanges à la bière de plus de 7 % d’alcool dans les épiceries et dépanneurs :

    • Le gouvernement souhaite déposer un amendement au projet de loi no 170 visant à interdire la vente en épicerie ou en dépanneur des mélanges à la bière ayant plus de 7 % d’alcool. Cela ne vise cependant pas les bières artisanales ou traditionnelles à forte teneur en alcool.

2. Accroître les pouvoirs d’intervention de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) :

    • Le gouvernement souhaite déposer un autre amendement afin de prévoir la possibilité que la RACJ puisse ordonner à un titulaire de permis de cesser immédiatement la fabrication de ses boissons et d’en empêcher la vente et la distribution. La RACJ pourrait également avoir le pouvoir de procéder au rappel ou à la mise sous scellés ainsi que d’ordonner la destruction des boissons alcooliques.





3. Revoir en profondeur le Règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques :

    • Avec le projet de loi no 170, le gouvernement propose l’ajout de sanctions administratives pécuniaires lorsqu’il y a non-respect du Règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques.
    • Le gouvernement souhaite revoir en profondeur ce règlement de manière à y préciser l’obligation de faire approuver les publicités diffusées dans les médias sociaux et à l’actualiser en fonction de la réalité d’aujourd’hui selon deux objectifs :
      • Protéger les mineurs,
      • Favoriser une consommation responsable.

Rappelons que le 21 février dernier, le ministre de la Sécurité publique a déposé le projet  de loi no 170 modernisant le régime juridique applicable aux permis d’alcool et modifiant diverses dispositions législatives en matière de boissons alcooliques.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here