SHARE

Le nouveau plan d’action augmentera les investissements de $40,8 millions sur cinq ans pour appuyer une voie d’intégration francophone consolidée et coordonner les politiques et les programmes d’immigration francophones



Mercredi 23 mai 2018 (rezomontreal.ca).- L’immigration francophone et l’effet de la diversité sur les langues officielles du Canadaont a fait l’objet d’une discussion à laquelle ont participé le secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du CanadaSerge Cormier, le secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Sean Casey, le sous-ministre adjoint de Bibliothèque et Archives Canada, Normand Charbonneau, et la vice-présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne, Audrey Labrie.

Cette rencontre a été organisée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, en collaboration avec Patrimoine canadien, Bibliothèque et Archives Canada et la Fédération des communautés francophones et acadienne. L’objectif était de sensibiliser davantage le public à la vitalité des communautés francophones en situation minoritaire et de générer des discussions sur le rôle et les répercussions de l’immigration sur la francophonie canadienne ainsi que sur l’influence de la diversité sur l’avenir des langues officielles.

Plus tôt cette année, les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de l’immigration et de la francophonie canadienne ont annoncé la mise en œuvre d’un Plan d’action visant à accroître l’immigration francophone, qui définit comment les provinces et les territoires peuvent collaborer pour traiter diverses questions d’immigration. Le plan énonce des mesures concrètes qui peuvent être prises individuellement ou collectivement pour accroître l’immigration francophone à l’extérieur du Québec.




La rencontre s’est déroulée à Bibliothèque et Archives Canada, qui accueillait, pour l’occasion, l’exposition itinérante conçue par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Cette exposition, qui a fait le tour des institutions fédérales de la région de la capitale nationale et des communautés francophones en situation minoritaire à travers le pays, brosse les grandes lignes de l’histoire de l’immigration francophone au Canada et met en vedette de nouveaux arrivants francophones qui ont choisi de vivre dans des communautés francophones en situation minoritaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here