SHARE

Entrée en vigueur de la Loi sur l’immigration – Un projet à compléter rapidement, dit la FCCQ

Mercredi 18 juillet 2018 (rezomontreal.ca).- La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) estime que l’adoption du règlement encadrant la déclaration d’intérêt (DI) qui permettra l’entrée en vigueur du projet de loi 77 modifiant la Loi sur l’immigration, le 2 août, facilitera le maillage entre les compétences professionnelles des candidats à l’immigration et les besoins des entreprises du Québec.



Ce projet de loi adopté il y a plus de deux ans remplacera le principe du premier arrivé, premier servi, par un processus qui priorisera les candidatures répondant le mieux aux besoins économiques du Québec.

« Il s’agit d’un pas important pour améliorer l’accès au travail et l’intégration des personnes immigrantes. La déclaration d’intérêt privilégiera des candidatures qui répondront le mieux aux besoins des entreprises », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

« Les besoins en main-d’œuvre sont criants, particulièrement dans les régions du Québec où se trouvent près de 55 % des postes à combler ».

La FCCQ déplore toutefois que la grille de sélection permettant d’évaluer les candidatures n’ait toujours pas été revue et que, dans sa forme actuelle, elle favorise la surqualification des immigrants sélectionnés.



Alors que les besoins des entreprises sont multiples, il est essentiel qu’une grille révisée favorise davantage les immigrants bénéficiant d’une offre d’un employeur québécois, quel que soit leur niveau de qualification.

Alors que le manque de main-d’œuvre se fait sentir dans les entreprises, la FCCQ souhaite une mise en application rapide de la nouvelle réglementation.

Elle poursuivra ses représentations pour que le processus d’immigration permette aux candidats de trouver un emploi correspondant pleinement à leurs compétences et aux entreprises, de combler leurs besoins en main-d’œuvre.



« Pour poursuivre leur croissance et maintenir leur compétitivité, les entreprises du Québec ont besoin de plus de travailleurs aux qualifications diverses. Il s’agit d’une problématique à laquelle le règlement adopté aujourd’hui ne répond pas. Nous invitons le gouvernement à revoir rapidement la grille de sélection, afin de donner la pleine mesure à cette nouvelle approche bienvenue et nécessaire », conclut Stéphane Forget.

7 COMMENTS

  1. Pourquoi affirmer avoir besoin de mains d’oeuvre et de personnels qualifiés et en même transformer la demande d’immigration en véritable parcours du combattant quasiment insurmontable… ????

  2. je ne sais pas pourquoi y a tant de paperasses et obstacles …. le canada manque énormément de mains d’œuvres … alors qu’ils continuent de durcir de plus en plus les dossiers et les conditions d’immigration.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here