SHARE

Du 1er janvier au 30 juin 2018, la Gendarmerie royale du Canada a intercepté 10 744 migrants ayant franchi la frontière entre les points d’entrée. De ce nombre, 10 261 étaient au Québec.  En avril 2018, au Québec, 2 479 demandeurs d’asile ont été interceptés entre les points d’entrée; en mai, on a compté 1 775 arrivées, et en juin 2018, 1 263 arrivées




Samedi 14 juillet 2018 (rezomontreal.ca).- Le nombre de personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière pour entrer au Canada et demander l’asile en juin 2018 a totalisé 1 263 personnes, ce qui représente le nombre le moins élevé enregistré depuis juin 2017.

Ce chiffre indique une diminution constante par rapport au nombre de 1 869 demandeurs d’asile appréhendés en mai et représente une diminution de plus de 50 % par rapport au nombre de 2 560 personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière et ont été interceptées en avril.

Cette tendance à la baisse peut être ainsi détaillée : en avril 2018, nous avons eu en moyenne 83 demandes d’asile par jour; en mai 2018, en moyenne, il y en a eu 57, et en juin, en moyenne, 39.

« Nous continuons à surveiller la situation et demeurons prêts à gérer tout afflux éventuel.

Comme il est difficile de prévoir les passages irréguliers à la frontière, nous continuons, par l’entremise de notre campagne de sensibilisation, à corriger les fausses informations qui circulent au sujet de notre système d’octroi de l’asile. Nous veillons à ce que tout le monde sache que nous avons un système rigoureux en place et qu’il ne suffit pas de présenter une demande d’asile pour être assuré d’entrer au Canada. Nous fournissons également de façon proactive de l’information sur nos volets d’immigration réguliers aux personnes qui cherchent à venir au Canada à des fins économiques.




Nous continuons à travailler avec nos partenaires pour alléger les pressions auxquelles ils font face actuellement », ont indiqué les autorités canadiennes.

Le 1er juin dernier, le gouvernement fédéral s’est engagé à octroyer 50 millions de dollars pour aider les provinces de Québec, du Manitoba et de l’Ontario qui ont assumé la majorité des coûts associés à l’hébergement des demandeurs d’asile. Les fonds seront versés au cours des prochaines semaines, et notre gouvernement reste déterminé à travailler avec les provinces et les villes sur toutes les questions liées à la migration irrégulière.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here