SHARE

Lundi 23 juillet 2018 (rezomontreal.ca). – Les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec, en collaboration avec des policiers de la Sûreté du Québec, ont tenu le 20 juillet dernier une opération visant à repérer et à sanctionner les conducteurs de véhicules lourds et de véhicules de promenade qui utilisaient un téléphone cellulaire au volant.




Cette opération, mise sur pied par Contrôle routier Québec, a été menée dans la grande région de Trois‑Rivières et avait comme particularité l’utilisation d’un autocar banalisé, lequel a servi de point d’observation mobile. L’opération de surveillance a également permis de constater qu’une majorité de conducteurs de véhicules lourds ne portaient pas leur ceinture de sécurité.

Depuis le 30 juin 2018, le conducteur qui utilise un appareil électronique lorsqu’il conduit est passible d’une amende de 300 $ à 600 $, plus les frais pour une première infraction, et de 5 points d’inaptitude. Lors d’une récidive, l’amende minimale est doublée et le permis de conduire est suspendu immédiatement pour 3, 7 ou 30 jours, selon qu’il s’agit d’une 1re, d’une 2e ou d’une 3e récidive sur une période de 2 ans.

Depuis le 18 mai 2018, le conducteur qui ne porte pas correctement sa ceinture de sécurité est passible d’une amende de 200 $ à 300 $ et de 3 points d’inaptitude.




Bilan de l’opération pour chacun des intervenants responsables :

  • Contrôle routier Québec (contrôle du transport des personnes et des biens)

Utilisation d’un téléphone cellulaire au volant : 1 constat d’infraction
Conduite d’un véhicule sans porter la ceinture de sécurité : 11 constats d’infraction
Autres infractions : 5 constats d’infraction

  • Sûreté du Québec (contrôle des véhicules de promenade)

Utilisation d’un téléphone cellulaire au volant : 11 constats d’infraction
Conduite d’un véhicule sans porter la ceinture de sécurité : 15 constats d’infraction
Autres infractions : 6 constats d’infraction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here