SHARE

Vers une citoyenneté urbaine favorisant la pleine participation de toutes et de tous

Montréal, mercredi 29 août 2018 (rezomontreal.ca). – Le Conseil interculturel de Montréal (CIM) a déposé au conseil municipal son plus récent avis « Vers une citoyenneté urbaine favorisant la pleine participation de toutes et de tous. Avis sur la participation citoyenne des Montréalais.e.s issu.e.s de la diversité à la vie municipale ».




Premier avis déposé par l’un des trois conseils consultatifs de la Ville depuis le début du mandat de la présente administration, celui-ci émane de l’initiative des membres du CIM qui ont entrepris ce travail dès l’été 2017.

Le président du Conseil interculturel de Montréal, Moussa Sène, souligne que le CIM « a pris l’initiative de préparer le présent avis en considérant qu’il est primordial pour Montréal, qui a désormais le statut de métropole, de favoriser la pleine et entière participation de l’ensemble de ses citoyen.ne.s. Il estime également qu’il est crucial de mettre en lumière certains des angles morts, des limites et des tensions en matière de participation citoyenne des personnes issues de la diversité en considérant principalement les enjeux associés à la participation politique ».

L’avis du CIM permet de mettre en lumière trois enjeux dont les autorités publiques de la Ville de Montréal doivent se saisir pour faire face aux défis futurs, à savoir : 1) la formation à la vie civique municipale, 2) la représentativité des personnes issues de la diversité au sein des institutions publiques montréalaises et 3) l’institutionnalisation de l’enjeu de la diversité à la Ville.




Ces trois constats, largement partagés par les acteurs du milieu, donnent lieu à neuf recommandations développées par le CIM afin de renforcer la citoyenneté urbaine des Montréalais.e.s et de faire de la Ville de Montréal une métropole authentiquement inclusive.

« Ces recommandations prennent en compte les obstacles systémiques à la participation citoyenne des Montréalais.e.s issu.e.s de la diversité et donnent aussi les moyens aux élu.e.s municipaux d’encourager et de valoriser cette participation » rajoute Moussa Sène, président du CIM.

Plus généralement, cet avis fait le constat suivant : les modalités de participation des Montréalais.e.s issu.e.s de la diversité sont spécifiques et singulières et les élu.e.s doivent mettre en œuvre des actions concrètes pour favoriser leur engagement au sein des lieux de pouvoir.




Le Conseil interculturel de Montréal recommande donc la mise en œuvre d’actions et d’initiatives qui puissent permettre à toutes et à tous de participer pleinement au sein de ces lieux d’exercice du pouvoir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here