SHARE

Par Jonathan Yue

Aaron Brown se souvient encore à l’âge de 17 ans d’avoir été témoin de la victoire d’Usain Bolt sur 100 mètres devant les estrades bondées du stade Varsity en 2009. Neuf ans plus tard, Brown sera de retour dans ce même stade pour tenter d’offrir une prestation semblable aux spectateurs, cette fois au sein d’Équipe Canada à l’occasion des Championnats d’athlétisme de l’Amérique du Nord, de l’Amérique Centrale et des Caraïbes (NACAC), du 10 au 12 août 2018 à Toronto, en Ontario.




« Pouvoir observer le meilleur sprinter de tous les temps et comment il a électrisé le stade, a été un moment très spécial pour moi », raconte Brown, qui participera à l’épreuve du 200 mètres et au relais 4 x 100 mètres. « Mon espoir pour la jeune génération est que de voir ces athlètes en action (aux Championnats de la NACAC) et de profiter de l’occasion d’être témoins de prestations des gens qui normalement passent à la télévision ou qui font le sujet d’articles conduiront à une plus grande participation dans les années à venir. »

Originaire de Toronto, Brown ne sera pas la seule tête d’affiche à ces Championnats de la NACAC. La compétition internationale réunira 28 pays, notamment avec de nombreux médaillés olympiques et des champions du monde, ce qui en fait une des compétitions d’athlétisme les plus éclatantes à ce chapitre dans l’histoire canadienne.

Championne olympique de 2008 et de 2012 sur 100 mètres, Shelley-Ann Fraser-Pryce est un des fers de lance de l’équipe de la Jamaïque, tout comme la spécialiste du 400 mètres Stephanie Ann McPherson, deux gagnantes à la rencontre de la Diamond League de Londres le mois dernier.




Aux côtés de Fraser-Pryce et de McPherson à Toronto, on verra l’actuel numéro un mondial au lancer du disque, Fedrick Dacres, qui a déjà signé une victoire à Toronto, soit celle des Jeux panaméricains de 2015.

Les médaillés olympiques Sherika Jackson (400 m et 4 x 400 m), Christine Day (4 x 400 m), Fitzroy Dunkley (4 x 400 m) ainsi que les médaillés des Championnats du monde Shashalee Forbes (4 x 100 m), Danielle Williams (100 m haies) et O’Dayne Richards (lancer du poids) figurent parmi les autres aspirants jamaïcains. Une liste complète des athlètes de l’Équipe de la Jamaïque se trouve en cliquant ici.

Du côté de l’équipe des États-Unis, la médaillée d’argent olympique de 2016 au saut à la perche Sandi Morris sera la tête d’affiche du groupe dans les épreuves de pelouse. Sur la piste, la détentrice du record du monde au 100 m haies, Kendra Harrison est aussi détentrice du meilleur chrono de la saison, tandis que la spécialiste des haies sur 400 m Shamier Little arrive aussi à Toronto après avoir remporté l’épreuve de la rencontre de la Diamond League à Londres.

Les membres de l’équipe américaine médaillée d’or olympique du 4 x 400 mètres, Phyllis Francis et Courtney Okolo, ainsi que les médaillés des championnats du monde Jenna Prandini (4 x 100 m), Ajee Wilson (800 m), Michael Cherry (4 x 400 m) et Mason Finley (disque) complètent le groupe des athlètes à surveiller. Vous pouvez consulter la liste complète de l’équipe américaine en cliquant ici.

Le Cubain Juan Miguel Echevarria, véritable phénomène du saut en longueur arrivera à Toronto du haut de ses 19 ans comme actuel numéro un mondial de la discipline après avoir réussi un bond de 8,68 mètres en Allemagne, et un bond de 8,83 mètres avec un vent favorable à Stockholm plus tôt cette année.




Les autres athlètes notoires à surveiller au sein des différentes équipes seront Alonzo Russell (médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2016 au 4 x 400 m) et les sauteurs en hauteur Donald Thomas (champion du monde en 2007) et Jamal Wilson (médaillé d’argent des Jeux du Commonwealth en 2018) des Bahamas, la Cubaine Yarisley Silva (médaillé d’argent olympique en 2012 et championne du monde 2015 au saut à la perche), ainsi que les médaillés olympiques Keston Bledman (argent aux Jeux de 2008 et 2012 au 4 x 100 m) et Deon Lendore (bronze en 2012 au 4 x 400 m) de Trinité-et-Tobago.

Les Championnats de la NACAC marquent aussi le retour d’athlètes canadiens qui ont raté plusieurs rendez-vous en raison de blessures. Sage Watson a effectué son retour à Londres, mais a raté les Championnats canadiens en raison d’une entorse au pied droit tandis que la médaillée d’or des Jeux du Commonwealth et détentrice du record canadien Alysha Newman sera de retour après avoir été écartée par une blessure au genou subie au mois de mai, ayant raté la Classique Prefontaine et les Championnats canadiens.

« À ces Championnats de la NACAC, je veux être de la compétition en santé et mon objectif est d’avoir du plaisir », raconte Newman. « C’est la meilleure compétition du continent avec les meilleurs de chaque épreuves, des médaillés d’or et des détenteurs de records. Il y aura tellement d’athlètes qu’on ne croise jamais si on ne voyage pas. Nous arrivons à la fin de la saison alors les athlètes vont courir, lancer et sauter à leur meilleur. Je m’attends à des records personnels, à des records nationaux et peut-être plus encore à cette rencontre. »

Avec un groupe d’athlètes de talent attendus au stade Varsity, Newman et Brown croient qu’il s’agira d’une expérience unique pour les Canadiens dans le cadre d’une grande rencontre d’athlétisme à Toronto, particulièrement avec les Jeux olympiques de Tokyo qui se pointent à l’horizon.

« [Ceux présents] auront droit à un échantillon de ce qu’on peut s’attendre aux Jeux de 2020 », affirme Brown. « C’est la meilleure occasion de voir les athlètes du Canada et de 27 autres pays peformer en route vers 2020. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here