SHARE

Voyages CAA-Québec salue la décision de Transports Canada d’interdire le ciel canadien aux Boeing 737 MAX 8 et 9, laquelle s’appuie sur un sain principe de précaution afin de rassurer les voyageurs canadiens.




« L’avion demeure un moyen de transport extrêmement sécuritaire, mais les gens ont besoin d’en être absolument convaincus lorsqu’ils montent à bord d’un appareil. Dans le cas des Boeing 737 MAX, un doute légitime a pu s’installer après les deux récents drames. Dans ce contexte, la décision du ministre Marc Garneau d’interdire cet avion jusqu’à ce que la lumière soit faite est tout indiquée », explique Philippe Blain, vice-président voyage de CAA-Québec.

CAA-Québec est d’avis que la prudence et la sécurité des voyageurs doivent demeurer une priorité absolue.

« Dans les circonstances, même si remplacer cet appareil représentera possiblement un défi logistique, nous avons confiance que les transporteurs feront au mieux afin de minimiser les impacts de cette sage décision », ajoute M. Blain.




Les employés des 14 centres Voyages de CAA-Québec ne ménageront aucun effort pour que leurs clients puissent s’envoler en toute confiance, et ce, avec le moins d’inconvénients possible malgré cette mesure.

À propos de CAA-Québec  
CAA-Québec, organisme à but non lucratif, assiste chacun de ses membres en offrant des avantages, des produits et des services dans les domaines de la mobilité, du voyage, de l’assurance et de l’habitation. Voyages CAA-Québec est pour sa part présente un peu partout en province avec ses 14 centres Voyages. Elle propose des circuits et des croisières exclusifs, ainsi que des produits sur mesure pour tous les voyageurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here