SHARE

Vendredi 15 mars 2019 (rezomontreal.ca).- Plusieurs voix se sont élevées au Canada pour condamner l’attaque terroriste ayant fait 49 morts et 48 blessés vendredi en Nouvelle Zelande.




« Le Canada condamne cet attentat. Nous continuerons de travailler de près avec la Nouvelle-Zélande, notre amie et partenaire proche, ainsi qu’avec d’autres partenaires pour lutter contre l’extrémisme violent. La haine n’a pas sa place dans notre monde. Nous devons tous nous dresser contre l’islamophobie. Nous devons tous travailler ensemble pour bâtir un monde où chacun d’entre nous peut se sentir en sécurité, peu importe nos croyances, l’endroit où nous vivons ou nos origines », a déclaré le premier ministre Justin Trudeau.

« Il n’y a pas de place pour l’extrémisme dans nos sociétés; il n’y a pas de place pour l’intolérance. Nous ne permettrons pas à la violence de prendre racine dans nos sociétés démocratiques », a, de son coté, indiqué François Legault, premier ministre du Québec.

À la demande du premier ministre du Québec, le président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, tout en condamnant les gestes perpétrés, a annoncé la mise en berne immédiate du drapeau de la Nouvelle-Zélande sur la tour 3 et du drapeau du Québec sur la tour centrale de l’hôtel du Parlement




Les responsables de l’Association Canadienne des Projets Charitables Islamiques (AIPC), se sont dits « profondément choqués d’apprendre la nouvelle de l’horrible attaque terroriste qui a pris pour cible des personnes priant dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande, aujourd’hui, le vendredi 15 mars 2019 ».

« Nous condamnons fermement ces actes de violence odieux qui ne servent qu’à semer la division et la désunion et à perturber la sûreté et la sécurité du pays. Nous espérons que les autorités néo-zélandaises appréhenderont rapidement tous les criminels terroristes encore en liberté afin qu’ils puissent recevoir la sanction qu’ils méritent », a indiqué l’AICP Canada.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here