SHARE

par Picard Plaisimond

Mardi 2 avril 2019 (rezomontreal.ca).- C’est la première fois que je m’oblige à intervenir dans une situation comme celle-là. Malheureusement, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour faire entendre mon opinion quelque part dans le gouvernement. Je veux voir de mes propres yeux si c’est vraiment possible de s’exprimer et de peut-être faire une différence. J’écris cette lettre, car la situation est très grave. Le Québec, cette terre de droits et libertés, est sur le point de s’engager dans la plus grande régression de notre histoire. Je suis abasourdi par ce qui se passe présentement sous nos yeux. La CAQ est en train de présenter un projet de loi qui interdira le port de signes religieux aux employés de l’État en position d’autorité. Je ne pouvais rester les bras croisés devant ce désastre. C’est pour cela que j’avais besoin d’exprimer mon opinion dans une lettre.




L’hypocrisie
Tout d’abord, je ne peux pas aborder ce sujet sans mettre au grand jour l’hypocrisie qui se cache derrière le projet de loi de la CAQ sur la laïcité. Je suis parfaitement conscient que cette loi s’attaque aux signes religieux (peu importe la religion). Toutefois, tout le monde sait que ce projet de loi s’attaque aux femmes musulmanes qui portent le voile(hijab). Ce n’est pas le petit collier avec une croix qui dérange le Québec. On le sait très bien. Ce n’est pas non plus le subtil kirpan qu’on ne voit jamais qui choque les gens. C’est le voile. C’est les musulmans. C’est l’islam qui dérange. Je vais parler un peu plus tard de cette intolérance grandissante qui s’installe au Québec. C’est cela la vraie crise. J’espère que vous serez honnête avec vous-même lorsque vous lirez ceci. Si vous ne comprenez pas ce point, il est inutile de lire le reste de ce texte.

Un faux enjeu
Bien. Compte tenu de ce qui précède, je peux maintenant vous expliquer la raison pour laquelle ce débat est un faux enjeu. La CAQ cherche à interdire les personnes en position d’autorité à porter un signe religieux dans leur milieu de travail. Lorsqu’on leur demande d’expliquer leur position, ils vont répondre : « Parce que le Québec est un état laïque. » Honnêtement, c’est sûrement l’argument le plus faible que je n’ai jamais entendu de ma vie. Pourtant, c’est assez pour aveugler la plupart des Québécois.

TOUT LE MONDE EST DÉJÀ CONSCIENT QUE LE QUÉBEC EST UN ÉTAT LAÏQUE !

Depuis des dizaines d’années, notre État est laïque. Nos institutions sont toutes laïques. La séparation entre les religions et l’État a été faite depuis longtemps. L’Église (ni aucune autre religion) exerce encore un pouvoir dans les institutions du gouvernement du Québec.

Alors, expliquez-moi en quoi interdire le port du voile rendrait notre état plus laïque? Quelles réelles différences cela peut-il apporter? Donnez-moi une réponse concrète. La seule différence à laquelle je peux penser, c’est le fait que la CAQ va priver les femmes musulmanes d’une liberté. « Obliger une femme à retirer un habit revient au même qu’obliger une femme à porter un habit. » C’est une atteinte à la liberté.

J’ai fait tout mon parcours scolaire au Québec. J’ai eu plusieurs professeures musulmanes. À aucun moment, je n’ai senti qu’on m’imposait une religion. Si vous avez aussi étudié au Québec, vous savez TRÈS BIEN que les gens savent déjà séparer la religion et le travail. Qu’une enseignante porte un hijab ou non, elle remplira sa fonction d’enseigner à nos enfants. Qu’une policière porte un hijab ou non, elle remplira sa fonction de protéger la population. Qu’une infirmière porte un hijab ou non, elle remplira sa fonction de soigner les malades. Je peux continuer comme ça pendant longtemps.

Tout ce débat, qui par ailleurs est financé par les contribuables, tourne autour d’un simple
MORCEAU DE TISSUS. Ça veut dire que si le hijab était juste une mode, ça ne dérangerait
personne. Toutefois, étant donné que c’est associé à l’islam, ça devient grave. Ce que je cherche à expliquer, c’est que la perception que vous avez du hijab va dépendre du sens que vous lui donnez dans votre esprit.




L’islamophobie entraîne le racisme
En ce qui concerne l’islamophobie, je ne vais pas prendre la peine de m’attarder trop longtemps sur cette déclaration remplie d’ignorance lâchée par notre premier ministre, M. François Legault. Il suffit de passer quelques minutes sur les réseaux sociaux avant de voir des gens relâcher cette haine envers les musulmans. C’est incroyable. Sincèrement, les commentaires des gens sont tellement choquants que je ne suis même plus capable de les lire. Je n’exagère même pas. Ça me rend triste de devoir écrire que le racisme est encore très présent au Québec aujourd’hui. Ce racisme est subtil. Ces personnes intolérantes ne vont pas exprimer leur aversion de l’islam en personne dans le monde réel (et encore heureusement…). En revanche, une fois derrière un écran d’ordinateur et un clavier, il n’y a plus aucun filtre dans leurs idées. C’est déplorable.

Avant que quelqu’un me dise qu’il y a du racisme dans d’autres groupes ethniques, je tiens à affirmer que le racisme est inacceptable, peu importe d’où il vient.

Savez-vous pour quelle raison les Québécois détestent autant l’islam? C’est parce qu’ils ont peur. C’est de là que vient le mot « islamophobie ». Savez-vous pourquoi ils ont peur? C’est parce qu’ils ne connaissent pas ce qu’est l’Islam. Pourquoi ne connaissent-ils pas ça? C’est parce que les médias cherchent TOUJOURS à rabaisser, dénigrer, critiquer négativement l’Islam. Vous ne me croyez pas? À partir de maintenant, analyser bien les prochains articles et nouvelles portant sur l’islam. Si vous regardez bien, vous allez vite voir que le portrait des musulmans dans les médias n’est pas tout rose.
Honnêtement, si je n’étais pas informé sur cette religion, je ferais sûrement partie des gens racistes du Québec. Il y a un réel problème sur ce point-là qu’il faut régler. Je ne veux pas m’attarder plus longtemps sur ça, parce que ce n’est pas ça le sujet principal de ce texte.

Le hijab, un signe de soumission/oppression ?

Alors maintenant nous sommes rendus à parler de ça? Je pensais que ce débat portait sur la laïcité de l’état. Je trouve cela très ironique que cette question ressorte. Vous savez pourquoi?

Cette question prouve qu’il y a une certaine ignorance qui règne. Les Québécois ne
comprennent pas pourquoi les femmes musulmanes portent le voile.

C’est un sujet très chaud, et je ne suis pas le porte-parole des femmes qui portent le hijab. Je ne veux pas mal les représenter. Je vais utiliser quelques citations pour m’appuyer. Donc, il y a certaines choses à savoir :

  1. Nous vivons dans un pays libre. AUCUNE de ces femmes n’est obligée de porter le hijab. C’est un choix qu’elles font. Ce choix n’appartient pas à M. Legault.
  2. Les femmes portent le voile pour des raisons différentes et variées. « Par exemple, dans les milieux traditionnels, certaines femmes le font, car elles sont inspirées par le modèle de femme qu’est leur mère, alors que dans les milieux où les femmes sont davantage instruites, beaucoup d’entre elles le font par conviction religieuse. » 1
  3. « Un homme qui souhaite que son épouse soit voilée va la choisir ainsi avant le mariage, et non pas la forcer à changer après le mariage. Évidemment, il y a et il y aura toujours des exceptions, des histoires d’horreur, mais celles-ci ne sauraient être la base d’un débat qui touche des milliers de musulmanes libres et conscientes au Québec que l’on essaie par notre vision réductrice sur le voile de faire passer pour des écervelées et des impuissantes. » 1

J’ai interrogé une femme musulmane quelconque que je ne connais pas afin d’avoir son avis sur le sujet. Elle m’a répondu ceci : « Parce que pour opprimer il faut contraindre. Or personne ne m’a contraint à le mettre. Pour moi au contraire ça représente la preuve de mes libertés qui me permettent de ne montrer de mes atours que ce que je veux. Au contraire, c’est même un symbole de féminisme parce que ça vient à l’encontre de l’hypersexualisation et de l’objectivation de la femme. Quand tu portes le voile, tu rejettes l’idée que ton corps soit un objet qui peut être dévoré des yeux par les hommes. »
Tu peux poser cette même question à 100 femmes différentes, et tu risques d’avoir 100
réponses différentes. Porter le hijab fait partie d’un parcours personnel. Tout le monde a ses propres raisons. Vous n’avez pas à être d’accord avec ces raisons. Vous devez seulement les respecter.




En bref, je ne pense pas que le hijab est un signe de soumission ou d’oppression.
Personnellement, je trouve ça vraiment beau sur les femmes. Ça met en valeur leurs visages. Les femmes voilées sont souvent de bonnes personnes avec des sourires contagieux et elles propagent que du bien autour d’elles. Je pense que porter le hijab est un choix qu’il faut respecter.

Aux futurs rêves brisés…

Vous savez ce qui me rend le plus triste dans cette histoire-là? C’est le fait que cette loi-là est sur le point de briser les rêves de plusieurs jeunes femmes. Si vous voulez un exemple, laissez-moi vous raconter le cas de ma copine. C’est une jeune femme musulmane qui porte toujours un magnifique hijab. Elle a bientôt terminé son parcours au cégep, et elle me parle souvent de vouloir devenir enseignante. Toutefois, depuis l’élection de la CAQ, elle doit chercher un nouveau but dans la vie. Vous savez aussi bien que moi que ce n’est pas facile. Ça me fait penser à la sorte de campagne d’intimidation contre la jeune et belle policière voilée l’an dernier. C’est le genre de chose que je ne pourrai jamais accepter. Si une femme veut travailler pour le Québec, elle devra trancher entre ses valeurs profondes et son rêve.

C’est décevant de v ir les Québécois indifférents à cela. Il n’y a personne pour défendre ces femmes? Combien y a-t-il de femmes musulmanes à l’Assemblée nationale ? Vous défendez votre parti ou vos vraies valeurs? Être politicien, c’est juste un emploi comme les autres, ou vous essayez réellement d’apporter des changements positifs à la société.
Ne me sortez pas cette histoire de droits acquis. C’est de la poudre aux yeux. À la base, ces emplois ne sont pas censés être menacés. C’est comme si je frappe quelqu’un volontairement et après je lui donne un pansement. Donner un pansement ne change pas le fait de l’avoir frappé.
C’est une mauvaise comparaison, mais ce que je veux dire, c’est que cette loi n’a pas lieu d’être.

Mes réponses aux questions courantes, mais stupides

Si tu n’es pas capable de t’intégrer et de respecter nos valeurs pourquoi ne retournes-tu pas dans ton pays en « Musulmanie »?
Premièrement, la « Musulmanie » n’est pas un pays qui existe. Deuxièmement, vous savez aussi bien que moi qu’ici, le niveau de vie est beaucoup mieux ici que dans les pays d’où viennent la majorité des immigrants. Sachant que les plus grandes ressources et richesses de l’Afrique ont été volées par les pays occidentaux, je ne me permettrais pas de dire ça. Si l’Afrique est dans l’état qu’elle est aujourd’hui, c’est en raison de la colonisation du continent orchestrée par les grandes puissances de l’époque. Pour finir, les immigrants respectent les valeurs québécoises, mais est-ce réciproque?

On se fait envahir. Je ne suis plus capable. Allons-nous perdre notre culture? Ils veulent convertir toute planète.
Les immigrants en général quittent souvent leurs pays d’origine en quête d’un meilleur pays afin d’offrir un plus bel avenir à leurs enfants. Ils cherchent aussi à avoir un emploi afin de parvenir à répondre aux besoins de leurs famille. Ils cherchent un pays où leurs droits et libertés seront respectés. De plus, les immigrants font l’effort d’apprendre la langue française et se forcent à s’intégrer à notre culture. Ne stressons pas, il n’y a pas d’envahissement.

Si l’on continue à accepter les musulmans, des terroristes vont commencer à rentrer dans le pays. N’est-ce pas dangereux ? J’ai peur.
C’est tellement triste que je dois répondre à cette question. Aujourd’hui, en 2019, le mot
terrorisme est associé à l’islam et aux personnes arabes. J’aimerais répondre à cette question par une question : si deux jeunes Québécois décident d’aller faire exploser quelque chose comme la tour Eiffel, est-ce qu’on devrait associer les Québécois au terrorisme? Est-ce que les Québécois pourront garder leurs droits d’entrer en France? Les terroristes ne sont pas les porteparoles de l’islam. De plus, les services frontaliers du Canada font un excellent travail pour fouiller dans l’historique de chaque personne qui souhaite entrer au Canada. La sécurité restera toujours la priorité de notre gouvernement.

Pourquoi ne devrait-on pas interdire toutes les religions au Québec? C’est n’importe quoi ces histoires-là. Ça n’a pas de bon sens. C’est les religions qui causent la guerre.

Ce qui cause la guerre, ce n’est pas les religions. C’est les gens qui ne tolèrent pas les autres religions justement qui causent la guerre.

De plus, je dois vous dire que l’athéisme pourrait être vu comme une religion. Si vous êtes une personne athée, vous avez choisi de ne pas croire en un Dieu quelconque. C’est bien, mais ça reste une croyance. Tout comme rien ne prouve l’existence d’un Dieu, rien ne prouve sa nonexistence. Alors lorsque le Québec essaie d’imposer l’athéisme aux gens croyants, est-ce que ça pourrait être vu comme une entrave à la liberté de croyances? Hum, c’est à méditer…

OK, mais explique-moi pourquoi tu pourrais porter ton voile dans mon pays si moi, j’aurais été obligé à porter un voile dans ton pays ?

Ayayaye… Déjà, il y a un énorme bassin de femmes musulmanes qui sont nées au Québec. Ce ne sont pas tous des immigrées. Une personne née au Québec est aussi québécoise que toi. Ce n’est pas ton pays, mais plutôt votre pays.
Ensuite, ce n’est pas tous les pays arabes qui forcent les femmes à se couvrir. Renseigne-toi. De plus, ce n’est pas parce que des pays comme l’Arabie Saoudite obligent les femmes à se voiler que nous devons aussi commencer à établir nos propres lois qui enfreignent les libertés. Les Québécois valent beaucoup mieux que ça. On est à des années-lumière de ces pays-là en ce qui concerne les droits de la personne. Montrons l’exemple.

Conclusion

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé une petite déclaration lâchée par Dalila Awada dans un débat à Radio-Canada. Elle disait que dans une société pluraliste comme la nôtre, on a besoin de la laïcité, mais qu’on a l’impression que parfois, on détourne le sens de cette laïcité-là pour restreindre des droits. La laïcité existe aussi pour protéger la liberté de religion.

J’ai aussi aimé le commentaire de la sénatrice indépendante, Mme Miville-Dechêne : « Qu’on éprouve un malaise, qu’on n’aime pas comment quelqu’un s’habille ou la religion qu’elle met de l’avant, c’est une chose, mais ça appartient à la personne qui a le malaise. On ne peut pas imposer ses propres malaises à d’autres personnes. »

Ça me rappelle que lorsque j’étais au secondaire, mon professeur d’éthique disait que ma
liberté s’arrête là ou celles des autres commencent. Je dis juste ça. C’est à vous de méditer là dessus.

J’espère vraiment qu’il y aura des membres du gouvernement qui auront le courage de dire non, et ce, même si vous êtes un membre de la CAQ. Dites-vous que tant et aussi longtemps que ce débat perdura, les plus grandes victimes seront toujours les femmes musulmanes qui doivent subir le racisme au quotidien.

J’ai vraiment foi dans les futures jeunes générations où Noirs, Blancs, Arabes, Latino, Asiatiques, etc., se côtoient dans la cour de l’école et grandissent ensemble. Je comprends que les plus vieilles générations viennent d’une époque où il pouvait y avoir qu’un seul Noir ou Arabe dans la classe. Malheureusement, ces gens ont une grande peur de l’inconnu… Ces gens dirigent notre État.

J’espère aussi que vous savez que, aussi quétaine que ça puisse l’être, le plus important c’est d’unir les gens. Il faut avoir des politiques rassembleurs. Ce pays s’est construit grâce à l’immigration. Il faut s’accepter les uns des autres. Le gouvernement devrait focus sur le système de santé, de justice, sur les routes en mauvais état, sur le transport en commun qui est encore très déficient, etc. Les priorités sont aux mauvaises places. Ce débat sur les signes religieux fait juste accentuer la xénophobie au Québec. Ça alimente un mauvais brasier. Soyez intègre. Les futures générations comptent sur vous. Il ne faut pas avoir peur de découvrir d’autres cultures.

Si vous m’avez lu jusqu’ici, je vous remercie infiniment. J’espère que vous comprenez mon avis.

Je suis sûr de partager l’avis de plein de gens sans voix qui ont de la difficulté à se faire
entendre. J’espère que cette lettre fera une différence, aussi minime soit-elle.

Merci beaucoup encore,
Cordialement,
– Picard Plaisimond

1. Marie-Christine Ladouceur-Girard – (2009) – Libre opinion – Port du voile: quelle soumission, au juste? –
https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/277502/libre-opinion-port-du-voile-quelle-soumission-au-juste

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here