SHARE

Une technologie qui permet de réduire les coûts énergétiques des bâtiments de 25 à 35 % et leur empreinte carbone de 20 à 40 %

Mercredi 8 mai 2019 (rezomontreal.ca).- L’entreprise BrainBox AI a dévoilé aujourd’hui une technologie unique mettant à profit l’apprentissage profond, l’infonuagique et divers algorithmes pour propulser le fonctionnement autonome en continu des bâtiments. En proposant la toute première technologie d’intelligence artificielle pour les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation de l’air (CVC) des bâtiments, BrainBox AI redéfini l’automatisation des bâtiments et se positionne aux premières lignes de la révolution verte dans le secteur de l’immobilier commercial. La solution de BrainBox AI tire parti de l’intelligence artificielle pour prévoir la consommation énergétique d’un bâtiment et permet aux systèmes de CVC de fonctionner de manière autonome, en temps réel, réalisant d’importantes économies d’énergie et de coûts, réduisant l’empreinte carbone et d’améliorant le confort des occupants, et ce en moins de trois mois.

« L’autonomisation des bâtiments avec l’intelligence artificielle représente la prochaine innovation qui perturbera positivement le secteur de l’immobilier, et entraînera d’importantes économies d’énergie », explique Sean Neely, chef de la direction et cofondateur de BrainBox AI. « BrainBox AI ajoute un niveau d’intelligence supplémentaire aux systèmes de contrôle CVC existant, ce qui permet d’être proactif plutôt que réactif pour la gestion des systèmes de CVAC. Nous sommes très heureux de développer notre technologie d’intelligence artificielle en collaboration avec de nombreux partenaires, dont le US Department of Energy’s National Renewable Energy Laboratory, IVADO, et des universités montréalaises telles que l’École de technologie supérieure. »

Pour ses installations de précommercialisation, la technologie développée par BrainBox AI a démontré une réduction de 25 à 35 % des coûts totaux de l’énergie des édifices en moins de trois mois, requérant un investissement faible voire nulle. Une amélioration de 60 % du confort des occupants et une diminution de l’empreinte carbone du bâtiment de l’ordre de 20 à 40 % furent également établies. BrainBox AI fait appel à l’intelligence artificielle pour assurer l’entretien préventif des systèmes de CVC en proposant un tableau de bord convivial qui informe les gestionnaires d’immeuble de l’apparition imminente de tout problème, ce qui leur permet d’économiser temps et argent.

Les systèmes de CVC sont responsables d’environ 51 %[1] de la consommation énergétique totale des édifices commerciaux. BrainBox AI s’emploie à relever les défis inhérents aux bâtiments commerciaux existants. Les systèmes inefficaces et mal opérés nuisent à l’expérience quotidienne des occupants de ces édifices, en plus de contribuer de manière considérable aux émissions croissantes de gaz à effet de serre. Le système développé par BrainBox AI offre une solution pratique à ces défis et peut être intégré aisément aux structures de CVC existantes en moins d’une journée. Cette technologie évoluée permet de faire des prédictions exceptionnellement justes qui dictent le déploiement d’algorithmes de régulation des systèmes de CVC. Il en résulte un édifice entièrement autonome fonctionnant 24 heures sur 24, qui ne nécessite aucune intervention humaine, affiche une efficacité maximale et assure le confort optimal des occupants.

« Notre technologie fait appel à l’intelligence artificielle pour étudier le comportement d’un bâtiment, transmettre des directives d’exploitation plus efficaces à son système de CVC et adapter la réponse en temps réel pour résoudre un éventail de problèmes liés à la consommation et à l’efficacité énergétiques, et au confort des occupants. BrainBox AI fera grandement évoluer l’environnement bâti en réduisant l’impact écologique des édifices sur notre environnement », a conclu Jean-Simon Venne, chef des services technologiques et cofondateur de l’entreprise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here