SHARE

L’honorable Maryam Monsef, Ministre du Développement international et Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, annonce une aide financière de 11,7 millions de dollars pour soutenir l’organisation Journalists for Human Rights (JHR) dans la réalisation du projet « Canada-Monde: Une voix pour les femmes et les filles » qui se tiendra en République Démocratique du Congo, au Kenya et dans la région du Moyen-Orient




Samedi 4 mai 2019 (rezomontreal.ca).- Journalists for Human Rights (JHR), la plus grande organisation canadienne travaillant au développement des médias dans le monde, se joint aujourd’hui à l’Honorable Maryam Monsef, Ministre du Développement international et Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, pour annoncer l’intention d’accroître considérablement la portée des programmes internationaux de l’organisation, grâce à une aide financière de 11,7 millions offerte par Affaires mondiales Canada. Cette aide financière soutiendra le nouveau et, jusqu’à ce jour, le plus grand projet de JHR, dénommé « Canada-Monde: Une voix pour les femmes et les filles ». Le projet représente une collaboration, dirigée par JHR, entre  avec des partenaires médiatiques clés au Canada, et des partenaires médiatiques de premier plan en République Démocratique du Congo, au Kenya et dans la région du Moyen-Orient.

Le travail de développement des médias renforce la capacité des journalistes à faire leur travail comme arbitres entre les autorités et la société. Le projet, dirigé par JHR et financé par Affaires mondiales Canada avec l’appui de partenaires médiatiques canadiens, vise à associer et mobiliser l’expertise et les techniques des médias canadiens aux institutions médiatiques locales et indépendantes en République Démocratique du Congo, au Kenya et dans la région du Moyen-Orient. Ce faisant, il travaillera au renforcement de la démocratie et de la gouvernance et à la promotion d’institutions plus inclusives, efficaces et transparentes. Les partenaires médiatiques canadiens comprennent le Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN), Bell Média / CTV News, CBC, Corus / Global TV, La Presse et le National Post.

En tant que la plus grande organisation de développement des médias au Canada, JHR est particulièrement qualifié pour effectuer ce travail. Canada-Monde intègre les meilleurs talents du journalisme canadien dans sa programmation. L’approche du programme en matière de développement des médias, fondée sur les partenariats public-privé, s’articule autour de trois objectifs principaux:

  • Renforcer les secteurs médiatiques locaux par la formation journalistique afin d’améliorer la couverture médiatique se rapportant aux droits des femmes et des jeunes filles dans les régions cibles.
  • Assurer une plus grande participation du public à la prise de décision, en particulier sur les droits des femmes et des filles dans les régions cibles.
  • Contribuer à faire progresser la participation des femmes et des filles dans la vie publique par le bais des médias et de la société civile dans les régions cibles.

« Pour parvenir à une véritable égalité des genres, les femmes doivent se sentir habilitées à faire entendre leur voix. Les femmes apportent une perspective et une voix uniques à tout ce qu’elles font, et cela n’est pas différent dans le secteur des médias. Lorsque les voix des femmes sont entendues, différentes histoires commencent à être racontées et nous nous rapprochons d’entendre toute l’histoire. » a déclaré l’Honorable Maryam Monsef, Ministre du Développement international et Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres.




« Il n’y a encore jamais eu de programme de développement médiatique ayant mobilisé un nombre aussi impressionnant de personnalités et d’institutions médiatiques importantes pour la protection des femmes et des jeunes filles, tout en renforçant l’engagement ferme du Canada à promouvoir la liberté de presse au niveau mondial. » mentionne Rachel Pulfer, la Directrice exécutive de l’organisation Journalists for Human Rights.

Au cours des quatre prochaines années, le programme Canada-Monde de JHR atteindra environ 12 millions de personnes sur la scène internationale et six millions au niveau national/au Canada. Les journalistes locaux produiront des articles journalistiques se portant sur les droits de la personne et s’emploieront à promouvoir l’égalité des genres. Le projet renforcera les capacités de plus de 1,000 journalistes, de 640 étudiants en journalisme et de 650 autres acteurs clés relevant du milieu des droits des femmes et des jeunes filles à l’étranger, en plus de mobiliser plus de 600,000 citoyens dans les régions ciblées.

« En divulguant et diffusant la vérité, le journalisme a le pouvoir de protéger et de renforcer la démocratie, consolider les droits de la personne et l’égalité, en plus de tenir les gouvernements responsables », exprime Michael Cooke, Président du Conseil d’administration de l’organisation Journalists for Human Rights.

« APTN et JHR travaillent en partenariat depuis quelques années pour étendre la couverture de l’actualité à travers le Canada », a déclaré Jean LaRose, Directeur général d’APTN. « Nous pensons que le journalisme juste, objectif et responsable est l’un des piliers d’une démocratie saine. Notre objectif est de construire ces piliers et de les étendre à toutes les communautés, autochtones et non autochtones, afin de partager ce que nous avons appris sur la capacité du journalisme d’aider les autres à instaurer la démocratie, à favoriser l’inclusion et à favoriser la réconciliation dans les sociétés sortant d’un conflit partout dans le monde. » ajoute-t-il.

« Corus est honoré que Global News se joigne à l’organisation JHR, ainsi qu’à nos autres partenaires et collègues du milieu médiatique, pour soutenir l’indépendance des journalistes dans le monde entier. » mentionne quant à lui Troy Reeb, Vice-président exécutif du réseau de radiodiffusion de Corus Entertainment. « La démocratie dépend de la liberté d’expression, de la diversité d’opinion et de la responsabilité basée sur les faits ».

« Bell Média est ravie que CTV News poursuive son partenariat de longue date avec JHR en se joignant à eux et à d’autres partenaires médiatiques pour Canada-Monde », a déclaré Wendy Freeman, Présidente de CTV News. « Pouvoir mettre à profit le meilleur de nos compétences en journalisme canadien par le biais de la formation, du développement et du mentorat des médias, tout en racontant des histoires essentielles des droits de la personne, en particulier des femmes et des filles, renforce notre engagement en faveur de la liberté de la presse dans le monde. », ajoute-t-elle.




« Nous ne prenons jamais pour acquis l’importance du journalisme et le privilège que nous avons au Canada, et ici à CBC News, d’utiliser pleinement notre expertise dans l’intérêt des Canadiens. Nous sommes heureux d’avoir l’occasion et de la responsabilité de partager la force et l’expérience de CBC News avec des journalistes émergents. Nous sommes heureux de collaborer avec Journalists for Human Rights dans ce travail important » a déclaré Jennifer McGuire, Directrice générale et rédactrice en chef de CBC News.

« Si nous pouvons aider les journalistes à bien faire leur travail, c’est un cadeau pour toute la population. En fin de compte, les journalistes font leur travail pour aider la société et la démocratie à fonctionner. La Presse est fière d’appuyer JHR et de soutenir ce travail à travers notre participation à ce projet », a déclaré Éric Trottier, Rédacteur en chef de La Presse.

« Nous sommes fiers de participer dans Canada-Monde », a déclaré Julie Traves, Rédactrice en chef par intérim du National Post. « La liberté d’expression est essentielle pour les démocraties prospères et c’est un privilège de partager nos compétences avec les salles de rédaction émergentes et d’en tirer des enseignements. » ajoute-t-elle.

Les programmes de JHR offrent aux pays en développement une formation journalistique durable pour intégrer une couverture médiatique des droits de la personne dans le journalisme quotidien, en plus de créer des compétences, pratiques et technologies additionnelles basées sur l’autonomie. Quelques exemples récents de ces programmes incluent :

  • Une couverture médiatique encadrée par JHR résultant à la création d’un fatwa par des personnalités religieuses islamiques, qualifiant, dans celui-ci, les crimes d’honneur comme étant des actes «non-islamiques».
  • Une couverture médiatique encadrée par JHR qui permis le démantèlement d’une milice responsable de viols collectifs à Kisumu, près de Bukavu, dans la région est de la République Démocratique du Congo.
  • Un travail par le biais des médias pour afficher les morts inutiles dans le camp d’Al-Ruqban, assiégées par des factions armées, à la frontière entre la Syrie, la Jordanie et l’Irak. Le gouvernement de Bachar el-Assad ouvrit un corridor humanitaire jusqu’au camp après une journée de couverture et diffusion médiatique.

À propos de l’organisation Journalists for Human Rights
Journalists for Human Rights (JHR) forme des journalistes à travers le monde pour couvrir des questions relatives aux droits de la personne de façon éthique et objective. En 17 ans, l’organisation JHR, basée au Canada, a travaillé en collaboration avec plus de 16,000 journalistes dans plus de 29 pays, affectant la vie d’environ 65 millions de personnes. JHR gère actuellement des programmes sectoriels en République Démocratique du Congo, en Syrie, au Soudan du Sud, au Mali, en Jordanie. L’organisation travaille également sur des projets avec des communautés autochtones au Canada.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here