SHARE

Vendredi 7 juin 2019 (rezomontreal.ca).- Le Fonds d’Investissement de Montréal (FIM) – créé en 1997 par madame Phyllis Lambert – et ses partenaires sont fiers de célébrer aujourd’hui une étape charnière avec l’atteinte de plus de 1 000 logements communautaires (1 053 logements) réalisés grâce à la contribution de groupes locaux fortement enracinés dans leur communauté et d’investisseurs engagés à préserver le parc immobilier abordable, à soutenir la mixité des quartiers montréalais et à permettre aux petits ménages et aux familles à revenu faible ou modeste d’accéder à un logement de qualité.




Le FIM permet, grâce à une structure de financement novatrice, d’unir les efforts des acteurs locaux sans but lucratif et des investisseurs privés afin de permettre l’acquisition et la rénovation d’immeubles locatifs abordables, favorisant ainsi l’accès de ménages dans le besoin à des conditions de logement décentes.

Les acquisitions permises par le FIM sont portées des organismes émanant des communautés locales et reconnus pour leur capacité à travailler de concert avec elles pour identifier les secteurs d’interventions prioritaires et pour y intervenir avec succès depuis plusieurs années.

Les investissements réalisés par le FIM en 2018-2019 ont permis l’acquisition, la sauvegarde et l’amélioration d’un total de 307 logements, dans 3 secteurs représentant fort bien le type d’intervention que le FIM effectue depuis sa création :

  • dans un secteur fortement défavorisé d’Ahuntsic afin de consolider les efforts de lutte à la pauvreté;
  • dans Rosemont, l’un des quartiers centraux de Montréal en grand besoin de logements abordables afin d’y permettre la rétention des ménages à faible revenu;
  • dans un secteur dévitalisé de l’arrondissement de Lachine afin de mener une action structurée permettant de lui donner un second souffle.

Réalisés dans le contexte d’un marché immobilier hautement actif, ces projets ont fait l’objet d’un partenariat financier inédit entre la Ville de Montréal et le FIM, qui peut compter pour sa quatrième phase d’investissement sur l’engagement du Fonds immobilier de solidarité FTQ, de la Fondation Lucie et André Chagnon, de la Fédération des Caisses Desjardins du Québec, de la Fondation J. Armand Bombardier, de la Fondation de la famille J.W. McConnell, de la Banque Nationale du Canada, de M. Stephen Bronfman, de la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis, et d’Hydro-Québec.

Le succès de la mission du FIM est assuré par un conseil d’administration composé de 8 personnes bénévoles, sans le support d’une équipe d’employés. Cette structure souple est complétée par une entente de gestion avec Bâtir son quartier et permet de coordonner les investissements, les travaux de rénovation des immeubles et le suivi des prêts hypothécaires.





« Le FIM est un des rares outils qui permet aux institutions privées d’investissement de participer à l’amélioration des quartiers, des logements et des conditions de vie des personnes qui y habitent. Pour y parvenir, elles font le choix d’accorder leur confiance aux forces vives locales pour développer des projets durables en lien direct avec les besoins des ménages d’un quartier et en collaboration avec les intervenants du milieu », souligne Phyllis Lambert, président et fondateur du FIM.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here