SHARE

La responsable de la sécurité publique au comité exécutif, Rosannie Filato, et la vice-présidente du comité exécutif et responsable de la culture et de la diversité montréalaise, Magda Popeanuont dévoilé aujourd’hui deux nouvelles actions du Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de Montréal (BINAM) visant à renforcer le sentiment de sécurité chez la population immigrante sans statut légal ou à statut précaire d’immigration, incluant les demandeurs d’asile.




Il s’agit de la mise en place d’une Politique d’accès aux services municipaux sans peur, et d’une Cellule d’intervention et de protection pour les personnes immigrantes, particulièrement celles sans statut ou avec un statut précaire, qui ont été victimes ou témoins d’un abus ou d’un geste criminel et qui craignent de dénoncer cette situation.

Le dévoilement a eu lieu en présence de Véronique Houle, directrice des opérations nationales chez Médecins du monde, dont l’organisation est associée au déploiement de la Politique d’accès aux services municipaux sans peur, et de Jenny Charest, directrice générale du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de Montréal, qui a reçu le mandat de la Ville pour coordonner la nouvelle Cellule d’intervention et de protection.

Accès sans discrimination à tous les services municipaux

Fondée sur le principe d’inclusion, la Politique d’accès aux services municipaux sans peur permet à chaque résident et sa famille de bénéficier de l’ensemble des services municipaux, telles les bibliothèques, installations sportives et camps de jour quel que soit leur statut d’immigration.

Concrètement, la Ville assouplira les règles et les exigences en matière d’identification personnelle et de résidence pour les personnes immigrantes, qui ne peuvent fournir les pièces justificatives habituellement exigées. Elles devront toutefois s’identifier, au même titre que l’ensemble de la population, mais elles pourront recourir aux services des organismes tiers agréés et reconnus par l’administration municipale, dont Médecins du monde, pour leur fournir une carte et un formulaire d’attestation d’identité et de résidence. Ces documents leur donneront accès aux différents services de sports et loisirs offerts par la Ville.

« La Politique d’accès aux services municipaux sans peur illustre l’engagement de l’administration municipale à assurer, en toute sécurité et équité, l’accès à nos services municipaux, dans tous les arrondissements, à toute personne vulnérable, quel que ce soit son statut d’immigration. Cette nouvelle politique incarne des valeurs d’égalité et l’inclusion, valeurs qui font de Montréal une ville résiliente », a déclaré Magda Popeanu, vice-présidente et responsable de la culture et de la diversité montréalaise au comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Médecins du Monde est fière de s’associer à la Ville de Montréal qui a reconnu la situation difficile des migrants à statut précaire vivant à Montréal et pris des mesures concrètes pour l’inclusion de ces personnes aux services municipaux afin qu’elles puissent jouir des mêmes droits que tous les résidents. Pour Médecins du Monde, la question des migrations, avec et sans statut régularisé, doit être au centre des analyses et du développement de politiques entourant les questions de pauvreté, de santé publique, d’éducation et de sécurité urbaine », a affirmé Véronique Houle, directrice des opérations nationales chez Médecins du monde.




Un accompagnement confidentiel

La Ville de Montréal a également confié au CAVAC le mandat de mettre en place et de coordonner la première Cellule d’intervention et de protection visant l’accompagnement, en toute confidentialité, de personnes ayant un statut précaire ou sans statut d’immigration régularisé et qui souhaitent porter plainte ou qui ont été témoins, dans le cas d’abus d’un employeur ou d’un propriétaire par exemple, ou victime d’un acte criminel. Ce nouveau service mobilisera les ressources nécessaires selon la situation spécifique vécue par la personne et lui offrira des services d’information, d’orientation, de référence et d’accompagnement pouvant mener jusqu’à la plainte si elle le souhaite.

« Les personnes immigrantes, quel que soit leur statut, présentent des vulnérabilités face aux abus et à la discrimination. Leur état de santé peut être affecté par les difficultés à se trouver un emploi et un revenu décents ou un logement salubre et abordable, par exemple. Les actions présentées par la Ville aujourd’hui viennent soutenir l’inclusion de ces personnes dans notre société et contribuent ainsi à réduire les inégalités sociales de santé, une de nos priorités de santé publique », a expliqué Dre Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal.

« Nous remercions le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels d’avoir accepté de mettre à profit son expertise pour rejoindre et mieux desservir la tranche vulnérable de la population immigrante de Montréal. Nous espérons que la mise en place de cette cellule d’intervention et de protection permettra à tous ces hommes et ces femmes victimes d’un abus ou d’un acte criminel de porter plainte en toute sécurité et dignité », a précisé Rosannie Filato, responsable de la sécurité publique au comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Nous sommes vraiment très heureux  de nous associer avec la Ville de Montréal pour la mise en place de cette Cellule d’intervention et de protection pour les nouveaux arrivants et les personnes immigrantes victimes d’actes criminels ou d’abus. Cette cellule nous permettra de mieux rejoindre, soutenir, accompagner  ou orienter les personnes vers les ressources appropriées lorsque la situation d’abus n’est pas criminelle. Nous sommes convaincus que ce nouveau partenariat fera la différence pour cette population parfois vulnérable et qui fait peu appel à nos services », a indiqué Jenny Charest, directrice générale du CAVAC.

La Politique d’accès aux services municipaux sans peur entrera en vigueur à l’automne 2019 alors que la cellule d’intervention et de protection accueillera ses premiers usagers dès cet été.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here