SHARE

Après une solide sortie à la première journée des Championnats du monde de l’IAAF ou Lyndsey Tessier a pris le neuvième rang du marathon féminin malgré la chaleur, le Canada a poursuivi sur sa lancée sur la piste et dans les rues de Doha samedi.
 
En traversant la ligne d’arrivée au terme de l’épreuve de marche de 50 km, Evan Dunfee a été accueilli par son ancien coéquipier Inaki Gomez et par son entraîneur Jerry Dragomir. Il savait à ce moment que la médaille de bronze des Championnats du monde qu’il venait de décrocher était pour tout ce pour quoi il avait travaillé et pour tous ceux qui l’ont appuyé en cours de route.
 
« Ce résultat s’inscrit dans une longue séquence de superbes résultats en marche pour le Canada”, indique Dunfee qui célébrait son 29e anniversaire de naissance samedi. « Marcher dans leurs traces et apprendre deux, que ce soit Guillaume Leblanc en 1992 au 20 km et plus récemment mon coéquipier Ben Thorne qui a remporté la médaille de bronze dans cette épreuve. »
 
« Ben, Inaki Gomez et moi étions tous des partenaires d’entraînement, nous avons tous remporté le Défi par équipes et cette médaille est autant la leur que la mienne. Mon entraîneur Jerry Dragomir et moi avons travaillé ensemble depuis neuf ans, alors c’est bon de vivre ce moment, de finalement monter sur un podium. Cette médaille revient à tellement de gens. »
 
Alors que Dunfee et Mathieu Bilodeau se sont présentés sur la liste de départ du 50 km marche chez les hommes, transportant l’action une fois de plus dans les rues de Doha. Démarrant la course en 20e position, Dunfee s’est rapidement retrouvé parmi le peloton de tête, atteignant le cinquième rang avec 10 kilomètres à parcourir avant de foncer au dernier tour pour décrocher la deuxième médaille de bronze du Canada avec un chrono de 4:05:02. Bilodeau suivait, pas loin derrière avec Dunfee pendant la majeure partie de la course, grimpant de façon tactique au 10e rang avant de conclure l’épreuve avec un chrono de 4:21:13 au 14e rang.
  
De retour au stade international Khalifa, le duo de sprinters composé d’Andre De Grasse et Aaron Brown a poursuivi sa ruée vers le podium. De Grasse a réussi une superbe course pour battre le Jamaïcain Yohan Blake, classé au premier rang mondial sur 100 mètres cette saison, ainsi que l’Américain Justin Gatlin et ainsi remporter la deuxième vague des demi-finales grâce à un chrono de 10.07 secondes. Brown avait donné le ton aux demi-finales du 100 mètres masculin en prenant le deuxième rang de la première vague pour décrocher son billet pour la finale.
 
Avec les huit meilleurs coureurs de 100 mètres au monde sur la ligne de départ, De Grasse a démontré pourquoi il fait toujours partie de l’élite mondiale du sprint en vue des prochains Jeux olympiques à Tokyo. Avec un record personnel de 9.90, l’athlète de 24 ans a décroché une médaille de bronze, soit le premier podium du Canada à ces Championnats du monde.
 
« Je suis reconnaissant d’être de retour sur le podium, même si j’ai pensé faire un peu mieux, mais le temps est maintenant venu de me préparer pour le 200 mètres », a déclaré De Grasse qui est passé à seulement six centièmes de secondes du record canadien détenu par Donovan Bailey (9.84 secondes). « De revenir d’une blessure au cours des dernières années, je suis resté positif et je me suis dit que je pouvais revenir et me retrouver ou je suis, c’était certainement un bon signe aujourd’hui avec ce record personnel. »
 
Brown a aussi offert une belle prestation, avec un bon départ et un chrono de 10.08 pour terminer au huitième rang. « Mon plan cette saison n’était même pas de courir le 100 mètres, mais de me concentrer sur le 200 mètres, alors je ne peux pas me plaindre avec ma première finale. J’ai le 200 mètres dès demain alors je ne peux pas trop m’arrêter sur ce résultat. »
  
Après avoir décroché l’argent aux Relaix mondiaux de l’IAAF au mois de mai, l’équipe canadienne du relais mixte 4x400m a fait ses débuts aux Championnats du monde et n’a pas déçu. Le groupe compose d’Austin Cole, Aiyanna Stiverne, Madeline Price et Philip Osei a réalisé la course la plus rapide de l’histoire canadienne du relais mixte en abaissant son ancien record établi avec cette conquête de la médaille d’argent aux Relais mondiaux. 
 
« Nous sommes arrivés ici et nous avons exécuté ce que nous devions faire », raconte Cole. « Nous nous sommes préparés à temps plein en Espagne et nous avons offert notre meilleure performance. »
 
« Avec l’énergie ici aux Mondiaux, nous voulions atteindre la finale et nous avons fait tout ce que nous pouvions ici alors nous sommes fiers d’avoir réalisé un record national, nous sommes fiers de notre exécution et nous allons continuer de foncer. »
 
Lançant la journée au 100 mètres féminin, Crystal Emmanuel a décroché son billet pour la demi-finale de l’épreuve avec son chrono de 11.30 secondes. « Je n’ai pas vraiment senti le départ, mais j’ai eu une belle fin de course pour terminer cinquième. »
 
Aux longs sprints, le duo de Brandon McBride et Marco Arop suivait sur la piste, franchissant la ligne d’arrivée avec aisance pour accéder aux demi-finales du 800 mètres. À ses premiers Championnats du monde seniors, Arop a conclu sa course avec un chrono de 1:46.12 au deuxième rang de la première vague, confirmant son passage à la ronde suivante.
 
« J’avais vraiment hâte d’affronter les gars comme Donovan Brazier et bien sûr, Brandon McBride. C’est toujours plaisant de courir avec lui, mais de voir des athlètes de classe mondiale avec qui il a couru toute l’année procure un sentiment spécial. »
 
McBride a offert une solide performance pour franchir la ligne d’arrivée de façon confortable au premier rang de la troisième vague après avoir maintenu le quatrième rang pendant la majeure partie des deux tours de piste et ainsi rejoindre Arop en demi-finale dimanche.
 
« Cette saison a été une bénédiction. Je cours avec régularité comme jamais auparavant et c’est toujours bon de voir d’autres Canadiens bien faire, a ajouté McBride. Marco est un athlète extraordinaire. C’est très utile pour chacun de nous de se pousser l’un et l’autre et l’équipe canadienne. C’est une des premières fois que nous comptons sur deux très bons coureurs sous les 1:44 alors ce sera un bon moment pour plusieurs années à venir. »
  
Lindsey Butterworth a poursuivi son parcours aux Championnats du monde en demi-finale du 800 mètres féminin, arrêtant le chronomètre à 43 centièmes de seconde de son record personnel (2:00.31) avec un chrono de 2:00.74. Elle n’accède pas à la finale, mais elle était heureuse de sa performance d’aujourd’hui.
 
« Je crois que j’ai couru la meilleure course tactique de ma vie alors je suis très heureuse de ma course et de mon engagement sur la piste », raconte Butterworth qui a pris le 10e rang de l’épreuve. 
 
Avec deux médailles de bronze au compteur, l’équipe canadienne aura d’autres occasions de monter sur le podium dimanche. Aaron Brown, Andre De Grasse et Brendon Rodney disputeront les vagues préliminaires du 200 mètres masculin tandis que Crystal Emmanuel tentera de passer en finale du 100 mètres féminin. Brandon McBride et Marco Arop seront de retour en piste pour la demi-finale du 800 mètres, tandis qu’Alysha Newman disputera la finale du saut à la perche féminin et Rachel Seaman sera sur la ligne de départ du 20 km marche chez les femmes.
 
Après seulement deux journées de compétition aux Championnats du monde d’athlétisme 2019, De Grasse a bien hâte de voir ses coéquipiers offrir de grandes performances.
 
« Je crois que nous sommes nombreux au sein de l’équipe à aspirer à un podium, avec Aaron au 200 mètres, Alysha Newman au saut à la perche, Damian Warner au décathlon, seulement pour nommer ceux-là. Je suis vraiment impatient de voir ce que le reste de ces Championnats nous offrira. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here