SHARE

Certains étrangers, devenus résidents au Canada, seront dispensés de l’application de l’alinéa 117(9)d) ou de l’alinéa 125(1)d) du Règlement. Le projet pilote de deux ans permettra au Ministère de surveiller le nombre de cas et les types de situations qui se présentent et de veiller à ce qu’aucun problème majeur ne survienne

Ottawa, lundi 9 septembre 2019 ((rezonodwes.com))-– Lorsque des personnes présentent une demande de résidence permanente au Canada, ils doivent déclarer sur leur demande tous les membres de leur famille (époux, conjoint de fait, enfants à charge), y compris ceux qui ne les accompagnent pas au Canada.

Pour diverses raisons, notamment le fait d’ignorer où se trouve un membre de la famille dans une situation de conflit, de nombreux nouveaux arrivants ont omis de déclarer certains membres de leur famille sur leur demande. Ce faisant, les demandeurs ont rendu les membres de leur famille non admissibles à être parrainés afin de venir au Canada pour y vivre.

Pour remédier à cette conséquence non voulue, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté a annoncé le 31 mai 2019 un projet pilote qui permettra à un réfugié réinstallé, à une personne au Canada à qui l’asile a été octroyée ou à une personne qui a été parrainée elle-même en tant qu’époux, conjoint ou enfant à charge, de parrainer des membres de sa famille proche non déclarés (un époux, conjoint ou enfant à charge).

Le projet pilote commencera le 9 septembre 2019 et sera d’une durée de 2 ans. Il facilitera le regroupement familial et garantira que les personnes à charge qui n’étaient pas déclarées sur la demande d’immigration du membre de leur famille ne sont pas pénalisées davantage et interdites d’entrée au Canada. Il permettra également à certains nouveaux arrivants de parrainer des membres de leur famille non déclarés.

Afin de maintenir l’intégrité du programme et de veiller à ce que ce projet pilote ne rende pas le système vulnérable à la fraude et aux fausses déclarations, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada limite l’admissibilité des répondants à ceux qui ont immigré au Canada en tant que réfugiés réinstallés, qui ont obtenu l’asile au Canada ou qui ont été parrainées en tant que proche parent.

Les demandeurs doivent toujours satisfaire à toutes les conditions d’admissibilité et prouver qu’ils ne sont pas interdits de territoire au Canada.

5 COMMENTS

  1. Salut, je me nomme pierre fénix Alcide je vivais haiti j,aimerais avoir un visa canada comment poourrais-je faire s,il vous plaît..

  2. Comment faire j ai un fils malade qui vivait au canada pendabt 3 ans il n y a personne pour prendre soin de lui puisqu il est muet alors son papa est oblige de lui retourner mon fils a moi j ai deja aller a l embassade pour demander un visa pour que j aille occuper mon fils avec une lettre que son docteur au canada m a accordeé mais malgre ça on a refuse que dois je faire j ai pas d autre enfant que lui j aimerais bien qu il retourne au canade pour prendre des medicaments qui lui convient aidez moi je vous en prie il a son ressidance

  3. C’est quand qu’on Va un projet pilote pour les enfants qui ont dépassé l’âge Qui peuvent pas venir avec la famille dans le regroupement familiale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here