SHARE

La période d’inscription de la 70e législature du Parlement jeunesse du Québec (PJQ) est commencée. Du 26 au 30 décembre, nous attendons une centaine d’étudiantes et étudiants et de jeunes professionnels volontaires, venant des quatre coins du Québec pour occuper les sièges de l’Assemblée nationale. Jusqu’au 1er novembre, les personnes intéressées âgées de 18 à 25 ans peuvent s’inscrire à la plus vieille simulation parlementaire francophone non partisane et venir débattre de véritables enjeux de société.

Ils exerceront les fonctions de journaliste et de député dans le but de découvrir les rouages de la démocratie québécoise et de faire l’expérience d’un débat d’idées sans lignes de parti.

Au cours de cette législature, les jeunes débattront de quatre projets de loi rédigés par des participantes et participants qui assumeront le rôle de ministre. Cette année, les thèmes abordés dans les projets de loi concernent la réforme du système de justice pénale et carcérale, la réglementation des habitudes numériques, la citoyenneté ainsi que l’écofiscalité.

Les projets de loi sont choisis et rédigés de manière à susciter des débats polémiques, en abordant les enjeux de façon novatrice en ne reprenant pas les débats qui ont cours dans l’espace public.

L’expérience de la politique sans parti pris
Les jeunes députées et députés auront l’occasion de débattre sans être contraints par une ligne de parti. Cette expérience leur permettra d’exprimer leur opinion de façon authentique et d’apprendre à échanger en reproduisant le fonctionnement de l’Assemblée nationale, tout en laissant plus de place au choc des idées et à la remise en question de leurs propres opinions.

Quant aux journalistes de l’équipe de La Colline, le quotidien du PJQ, ils rendront compte des travaux des jeunes parlementaires et participeront aux débats à l’aide de leurs articles et de leur journal télévisé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here