SHARE

La consommation habituelle en cette période de l’année est de 6 millions de litres par jour et la consommation de propane est maintenant rationnée à 2,5 millions de litres par jour

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, a présenté aujourd’hui un état de situation relatif à la pénurie de gaz propane au Québec. Rappelons que l’approvisionnement est perturbé en raison du conflit de travail en cours à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN).

Par l’intermédiaire de l’Organisation de la sécurité civile du Québec, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles collabore avec les autres ministères concernés et a déployé la Mission énergie dont il est responsable pour gérer les conséquences de la pénurie de propane.

Le Ministère est aussi en lien constant avec l’Association québécoise du propane afin de cibler rapidement tout autre mode d’approvisionnement disponible. Divers plans de contingence pour acheminer des quantités de propane ont été établis ou sont en cours d’élaboration et ces volumes seront distribués selon les priorités établies.

Un train provenant d’Edmonton est présentement en route vers le Québec. De plus, des wagons qui se trouvaient dans certains centres de triage un peu partout au Québec porteront la quantité de propane disponible à environ 20 millions de litres si l’on additionne la réserve actuelle. Des échanges ont aussi eu lieu avec les représentants du gouvernement fédéral afin que des actions soient mises en œuvre pour résoudre le conflit de travail dans les plus brefs délais.

Pour l’instant, les approvisionnements au Québec sont priorisés par les distributeurs de propane selon la Mission énergie. Ainsi, les établissements de première ligne, tels les hôpitaux, les centres pour personnes âgées et les écoles, ainsi que le chauffage des résidences ont été placés en priorité. D’ailleurs, nos partenaires au ministère de la Santé et des Services sociaux et au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont indiqué que la situation était maîtrisée dans leurs établissements. Pour le secteur agricole, les priorités sont aussi évaluées, notamment les productions animales et végétales, incluant les grains.

« Nous sommes en mode action. Nous travaillons de concert avec tous nos partenaires afin de trouver des solutions. Cependant, il faut réaliser que, malheureusement, ce sont des pistes ponctuelles et temporaires. Il est donc impératif d’agir rapidement afin de ne pas perturber plus longtemps les secteurs touchés. La pénurie a des répercussions dans plusieurs secteurs de l’économie québécoise, notamment les exploitations agricoles qui dépendent d’un approvisionnement quotidien en propane  », a déclaré Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here