SHARE

La 70e législature du Parlement jeunesse du Québec (PJQ) accueille jusqu’au 30 décembre une centaine de jeunes parlementaires et journalistes à l’Assemblée nationale. Issus des quatre coins du Québec, les participantes et participants, âgés de 18 à 25 ans, feront l’expérience du système parlementaire québécois en débattant d’enjeux de société de façon non partisane.

Au cours de cette législature du Parlement jeunesse du Québec, quatre projets de loi rédigés par des participants jouant le rôle de ministres seront débattus. Parmi les thèmes qui seront abordés par les jeunes parlementaires, notons la justice pénale, la citoyenneté, les habitudes numériques et l’écofiscalité.

L’expérience de la politique sans parti pris
Les jeunes députés auront l’occasion de débattre sans être contraints par une ligne de parti. « Nous avons vraiment la chance de nous mettre dans la peau d’un parlementaire et de tenir des débats sur des enjeux sociétaux, en mettant l’accent sur les idées et avec une liberté accrue de nous exprimer en notre libre âme et conscience », explique la première ministre de la simulation et coordonnatrice du comité organisateur, Céline Gemmel. Les sujets discutés correspondent à des enjeux considérés comme étant importants, actuels et susceptibles de susciter la controverse. « Nous nous assurons de présenter des projets de loi qui sont novateurs et qui suscitent des débats qu’on ne voit pas dans l’espace public. Ceci nous permet d’aller au cœur des enjeux et d’engager des discussions amenant des réflexions morales chez les participants », poursuit-elle. Ces débats se déroulent dans un cadre permettant aussi aux participants et participantes d’apprendre et de se familiariser avec les rouages de la démocratie québécoise.

Notre lieutenante-gouverneure : Émilie Nicolas
À l’occasion de sa 70législature, le Parlement jeunesse du Québec est fier d’annoncer que Mme Émilie Nicolas agira à titre de lieutenante-gouverneure lors de notre simulation. Elle présidera la cérémonie d’assermentation des députées et députés de la 70législature et prononcera le discours du trône ainsi que le discours de clôture de la simulation les 26 et 30 décembre respectivement. Mme Nicolas est une activiste reconnue pour son travail de consultante et chroniqueuse pour Le Devoir.

Engagée pour la justice sociale et reconnue comme bâtisseuse de ponts, Mme Nicolas a collaboré à la mise sur pied de Québec inclusif, en 2013 et d’une coalition en faveur de l’égalité et contre le racisme systémique au Québec.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here