SHARE

Le lancement du nouvel « Avis sur l’économie circulaire à Montréal : une transition vers un futur durable » du Conseil Jeunesse de Montréal (CjM) s’est déroulé en présence de de 80 personnes dont Mme Nathalie Goulet, responsable de l’inclusion sociale, des sports et loisirs, de la condition féminine, de l’itinérance et de la jeunesse au sein du comité exécutif.

Les conséquences du réchauffement climatique sont maintenant bien tangibles et se manifestent de différentes manières. Le modèle économique dans lequel nous vivons constitue la principale cause du problème. En effet, le modèle linéaire (extraire – produire – distribuer – consommer – jeter) présume une disponibilité infinie de ressources à partir de laquelle on cherche à maximiser la vente d’unités de toute sorte afin de produire de la richesse.

L’économie circulaire se propose comme une solution de rechange à l’économie linéaire et se définit comme un «système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités».

Beaucoup de villes dans le monde innovent en matière d’économie circulaire et l’Avis nous présente entre autres les cas de trois villes qui sont des chefs de file: Amsterdam, Paris et Séoul.

Par cet Avis, le Conseil jeunesse de Montréal désire donc non seulement joindre sa voix à celles des jeunes de tous les pays pour tirer la sonnette d’alarme auprès des dirigeant.es, mais plus encore, il souhaite participer à la transition en proposant 10 recommandations aux élu.es afin de rendre la ville plus circulaire, et ce, dans les meilleurs délais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here