SHARE

La Fondation SOCAN est fière d’annoncer le nom des deux lauréates de la première édition des Prix Elles de la musique, sponsorisés par RÉ-SONNE. Des prix en argent de 6000 $ ont été remis dans la soirée du 6 février 2020 lors d’une réception présentée dans une salle remplie à craquer au centre-ville de Toronto.

« Les Prix Elles de la musique ont été créés pour célébrer les créatrices de musique qui s’identifient comme femmes et les aider à prendre leur élan et à faire passer leur carrière au prochain niveau », a affirmé Charlie Wall-Andrews, directrice générale de la Fondation SOCAN. « C’est aussi un programme conçu pour autonomiser les lauréates et les aider à réaliser leur plein potentiel. »

La sélection des lauréates a été faite par un jury composé de Cris Derksen, Frannie Holder et Martine Groulx. Chaque candidature a été évaluée en fonction la qualité de la musique, du potentiel de carrière de l’artiste et de l’impact que l’obtention d’un prix pourrait avoir sur son développement personnel.

« Les femmes font de la musique incroyable partout dans le monde à l’heure actuelle », a ajouté Leela Gilday. « Le fait d’écouter cette musique, de l’exalter, de travailler avec des femmes et d’honorer celles qui s’adonnent à la musique sera un enrichissement pour chacune et chacun d’entre nous. J’espère pouvoir profiter de ce prix pour ouvrir la voie à un plus grand nombre de jeunes femmes de manière à ce qu’une jeune musicienne puisse un jour demander si c’est vrai que l’industrie musicale a déjà fait preuve d’un parti pris sexiste. »                                                               

« J’ai entendu parler des Prix Elles de la musique peu de temps avant de poser ma candidature », a raconté Haviah Mighty. « Comme musicienne de niveau intermédiaire, je me suis dit que ce prix était exactement ce qu’il me fallait. J’ai quand même été surprise d’apprendre que j’étais une des lauréates, et très reconnaissante qu’on se soit intéressé à moi. Je suis engagée à continuer de faire avancer la sensibilisation au rôle des femmes en musique, et je trouve ça formidable que de plus en plus de tribunes musicales (entre autres) reconnaissent l’apport des femmes. Comme femmes canadiennes, nos histoires sont riches et variées, et nous devons jouer notre rôle dans l’histoire que nous racontons comme pays. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here