SHARE

Alors que le gouvernement vient de lancer la consultation sur la réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ), la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)  tient à saluer l’intention du gouvernement de consulter les parties prenantes de tous horizons.

Ce programme, apprécié des entreprises parce qu’il permet à leurs employés déjà au Québec et candidats à la résidence permanente, de profiter d’un processus d’immigration accéléré, avait fait l’objet de vives critiques l’automne dernier, menant le gouvernement à s’engager vers la présente consultation.

« Nous encourageons le gouvernement dans ses intentions d’apporter une plus grande cohérence entre la sélection des immigrants et les besoins réels des employeurs québécois », affirme Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ. « Toutefois, nous croyons qu’il importe d’assurer que ces transformations se déroulent dans le respect des candidats à l’immigration permanente déjà présents au Québec. »

Également facteur d’attraction pour les étudiants internationaux, la FCCQ insiste sur le fait que les institutions d’enseignement pourraient ressentir d’importantes conséquences aux modifications au PEQ. En effet, l’accueil d’étudiants internationaux est une source de financement important. 

Enfin, en raison de l’abaissement des seuils d’immigration décrétés par le gouvernement, de nouvelles décisions en matière d’immigration sont rendus nécessaires.

« En raison des enjeux de démographie, l’immigration est une des solutions à la pénurie de main-d’œuvre, principale préoccupation des entreprises partout au Québec. Nous demandons un rehaussement rapide de ces seuils à 60 000 immigrants par année », conclut Charles Milliard.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here