SHARE

Le gouvernement du Canada est déterminé à bâtir un avenir axé sur l’énergie propre pour stimuler l’économie, créer de bons emplois et promouvoir des solutions écoénergétiques. Il sera plus important que jamais d’honorer cet engagement maintenant que nous rouvrons l’économie et planifions notre reprise pour l’après-COVID-19.

Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan, a annoncé aujourd’hui que le Canada devenait membre du Club des trois pour cent (site en anglais). Le ministre a souligné l’engagement du Canada et l’importance de l’efficacité énergétique dans la transition vers un avenir sobre en carbone à l’occasion d’une discussion avec le directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) (site en anglais), Fatih Birol. L’événement s’inscrivait dans le cadre de la série de conférences de l’AIE sur les grandes idées (Big Ideas Speakers Series), où des chefs de file, de grands penseurs et des décideurs du monde entier discutent de questions inspirantes.

En adhérant au Club des trois pour cent, le Canada s’engage à collaborer avec des partenaires internationaux, dont 15 autres pays, pour améliorer l’efficacité énergétique, accélérer la transition vers l’énergie propre et faciliter l’atteinte des objectifs de lutte contre les changements climatiques. Ce groupe de collaboration, composé de divers gouvernements, entreprises et institutions et placé sous la direction de l’AIE, s’est engagé à travailler de concert pour contribuer à favoriser une amélioration annuelle de 3 % de l’énergie propre à l’échelle mondiale.

Les améliorations en matière d’efficacité énergétique permettront au Canada de créer un avenir énergétique propre plus rapidement et font d’ailleurs partie des engagements de mandat du gouvernement. Des progrès ont déjà été effectués, notamment au moyen des mesures décrites dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques et de l’investissement que le gouvernement a effectué en 2019 dans de nouveaux programmes d’efficacité énergétique par le biais du Fonds municipal vert – deux démarches qui devraient diminuer la consommation et les frais d’énergie du Canada d’une année à l’autre.

L’adhésion officielle de notre pays au Club des trois pour cent cadre également avec les recommandations du Conseil Génération Énergie, qui a conseillé au Canada de prendre des mesures pour réaliser annuellement des améliorations énergétiques plus importantes d’ici 2030.

Le gouvernement demeure déterminé à bâtir un avenir axé sur l’énergie propre qui non seulement aidera le secteur des ressources naturelles à traverser cette période économique difficile, mais stimulera aussi l’économie et créera de bons emplois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here