SHARE

Lundi matin, Félix Auger-Aliassime a participé à une conférence de presse virtuelle pour faire un retour sur une saison 2020 exceptionnelle et discuter de ce que lui réserve l’avenir.

Ce fut une année singulière pour tout le monde, car la saison de tennis a été mise en pause pendant près de six mois en raison de la pandémie de COVID-19. Pendant ce hiatus, les tournois, les circuits et les fédérations ont collaboré pour trouver des moyens de permettre à leurs joueurs de concourir de nouveau dans un environnement sûr, ce que les joueurs ont beaucoup apprécié.

« Je suis chanceux et privilégié d’avoir pu prendre part à des tournois cette année et de pratiquer le sport que j’aime. Cela n’a pas toujours été facile et il y a eu beaucoup d’incertitude quant à savoir si nous allions pouvoir jouer à nouveau. L’ATP, les divers tournois et toutes les personnes concernées ont vraiment travaillé très fort pour la reprise du tennis. »

Même s’il y a eu moins de tournois au calendrier, cela n’a pas empêché Auger-Aliassime de prendre part à 17 épreuves, de signer une fiche de 23 victoires et 19 défaites et de terminer la saison au 21e rang mondial. Parmi les faits marquants de son année, notons qu’il a atteint trois finales de l’ATP, a participé à la deuxième semaine d’une épreuve du Grand Chelem aux Internationaux des États-Unis et a conquis la couronne du double du Masters 1000 de Paris. Lorsqu’on lui a demandé quel était son meilleur moment de l’année, le jeune Canadien a répondu que son parcours vers la finale de Rotterdam était très spécial.  

Cela ne veut toutefois pas dire que l’année du jeune joueur de 21 ans n’a pas été compliquée. En assumant une lourde charge de travail, il a essayé d’équilibrer le calendrier condensé tout en disputant beaucoup plus de matchs de double. Passer des Internationaux des États-Unis à des épreuves sur terre battue sans savoir ce que chaque tournoi lui réservait, ce qui a rendu encore plus difficile la planification de son horaire avec son équipe.

« Cette année m’a appris que je ne peux pas tout contrôler et que je dois accepter de relever des défis. Grâce à cela, j’ai l’impression d’avoir acquis de la maturité et je peux maintenant voir les choses dans leur ensemble. Je veux toujours gagner et tout faire correctement, mais quand je mets tout cela en perspective, je peux me concentrer sur les efforts à investir pour être le meilleur joueur possible et sur la direction que je veux prendre à long terme. »

En ce qui a trait à 2021, Auger-Aliassime a avoué qu’il y a encore beaucoup d’incertitudes quant au calendrier, notamment concernant la tournée australienne au début de l’année, mais il est prêt à relever le défi.

« Mes objectifs pour l’année prochaine sont de me préparer pour chaque tournoi et d’essayer de me rendre le plus loin possible. À ce stade de ma carrière, je joue tous les tournois pour les gagner. »

Afin de continuer à franchir les échelons du classement et aller loin dans les tournois, Auger-Aliassime mentionnait que la régularité était la clé du succès. Se placer dans des situations lui permettant d’affronter les meilleurs plus souvent et apprendre à connaître leur style de jeu sont des éléments qu’il a ciblés pour la prochaine saison.  

Auger-Aliassime a également pris le temps de faire le point sur son œuvre caritative FAA Points for Change. Malgré la pause de quelques mois, il a pu continuer de contribuer à la cause qui lui tient à cœur. En effet, pour chaque point qu’il a gagné, de l’argent a été versé pour l’éducation des enfants au Togo et la protection de leurs droits. Il était heureux d’annoncer que les activités de ce projet allaient reprendre ce mois-ci et il espère pouvoir un jour se rendre sur place pour constater l’excellent travail qui est accompli.

Pour l’instant, Auger-Aliassime est de retour chez lui à Montréal, en quarantaine après une fin de saison très occupée. Il a l’intention de reprendre l’entraînement dans quelques semaines et ira s’entraîner à l’Académie Rafael Nadal, à Majorque, en décembre avant de se rendre en Australie pour le début de la saison 2021.

Photo: Peter Staples/ATP Tour

Tenniscanada

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here