SHARE

Cri du cœur des entreprises manufacturières : « C’est assez la PCRE! Misons maintenant sur un retour rapide en emploi »

Alors que les manufacturiers québécois éprouvent des difficultés à recruter des nouveaux employés et qu’il y a 20 350 postes vacants au Québec dans le secteur de la fabrication, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) demande que la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) et les autres prestations qui ont remplacé la Prestation canadienne d’urgence ne soient pas renouvelées. Des plus de 128 000 Québécois qui avaient toujours accès en juillet à la PCRE, MEQ est convaincue que plusieurs auraient pu occuper un emploi chez un manufacturier québécois et ainsi participer à l’essor du secteur.

« Les entreprises refusent des contrats parce qu’elles n’ont pas les employés nécessaires pour répondre à la demande, les obligeant à évoluer dans un environnement d’affaires qui ne favorise pas la croissance. Pourtant, des milliers de Québécois ont toujours accès à une aide créée pour compenser un revenu perdu. Le revenu, il est là et il n’attend que d’être donné à des travailleurs. Mais pour que ce soit possible, il faut que les gens retournent au travail », déclare Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Bien que certains secteurs éprouvent encore des difficultés à reprendre leurs activités, le secteur manufacturier n’attend que d’avoir assez d’employés pour atteindre son plein potentiel et participer activement à la reprise économique du Québec. Rappelons d’ailleurs que le salaire horaire moyen dans le secteur québécois de la fabrication en juillet 2021 était de 27,62$.

« Pour assurer la relance économique, il faut que nos entreprises aient accès aux travailleurs dont elles ont besoin. Assurons-nous ainsi de miser sur des mesures qui favorisent un retour en emploi rapide des personnes. C’est prouvé : plus les gens quittent longtemps le marché du travail, plus il est difficile de les faire revenir. Et, à eux, on leur dit : venez découvrir les occasions d’emplois dans le secteur manufacturier. On vous y attend! Misez sur le manufacturier maintenant », ajoute Mme Proulx.

Manufacturiers et Exportateurs du Québec présentera d’ailleurs sa plateforme électorale la semaine prochaine dans laquelle ses priorités et demandes seront détaillées, incluant notamment des solutions à leurs principaux enjeux : la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur, les investissements en innovation, l’augmentation des exportations et l’adoption d’une stratégie carboneutre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here