5 questions à se poser avant de faire un achat en ligne

Offres fabuleuses - Sur le Web, ne tombez pas dans le panneau

Publié  3,172 Vues actualisé 2 années depuis

L’Office de la protection du consommateur vous invite à faire 5 vérifications simples avant de faire un achat sur le Web. Elles pourraient vous éviter de perdre de l’argent ? ou de vous retrouver dans une situation désagréable ?.

1.-Le commerçant indique-t-il ses coordonnées?

Si vous rencontrez un problème après un achat, vous voudrez sans doute pouvoir joindre le commerçant. Aussi bien vérifier tout de suite s’il est possible de communiquer avec lui.

Ne vous limitez pas à contacter le commerçant sur les réseaux sociaux. Cherchez l’adresse de son entreprise, son numéro de téléphone, son courriel, un formulaire Web pour joindre le commerçant, etc. Vous ne les trouvez pas? C’est mal parti!

Le commerçant indique ses coordonnées? Écrivez-lui ou essayez le numéro de téléphone. Un conseil : évitez de faire affaire avec un commerçant qui ne vous répond pas ou qui se contente d’utiliser des messages automatisés.

2.- L'entreprise est-elle située au Québec ou au Canada?

Choisir un commerçant situé au Québec ou au Canada peut s’avérer pratique en cas de problème suivant l’achat… En effet, si le bien reçu est défectueux ou s’il ne correspond pas à vos attentes, il pourrait être plus difficile d’obtenir un bon service après-vente d’un commerçant à l’étranger.

De plus, vous serez tenté de faire affaire avec un commerçant du Québec ou du Canada si vous tenez à encourager l’économie locale.

Plusieurs entreprises canadiennes ont l’obligation d’être immatriculées auprès du registraire de la province où elles font des affaires. Le service Registres d’entreprises au Canada permet de retracer ces entreprises. Celles qui y figurent sont possiblement établies ici. Poursuivez vos recherches sur le Web pour valider l’information.

3.- Avez-vous une information complète et vraie sur l’article convoité?

Les dimensions, les matériaux utilisés, le poids, la quantité, l’assemblage requis, etc. : avez-vous tous les détails dont vous avez besoin? S’il s’agit d’un meuble ou d’un électroménager, passera-t-il dans la porte ou dans l’escalier?

Le commerçant est tenu de donner une description détaillée des biens ou des services qu’il offre. Consultez-la, faites les vérifications qui s’imposent et, si nécessaire, posez des questions au commerçant.

4.- Quelles sont les conditions de la vente?

Prenez connaissance de toute information liée à la livraison. Quels sont les frais et les délais applicables?

Attardez-vous également aux renseignements portant sur les retours. Comment devez-vous procéder? De quels délais disposez-vous? Qui assume les frais? L’emballage original est-il requis?

Il vaut mieux lire toute cette information avant de faire un achat. Cela vous évitera de constater après coup que votre colis arrivera trop tard ou de commander 2 chandails différents en pensant retourner celui qui ne convient pas… alors que l’entreprise n’accepte pas les retours.

5.- Le commerçant exige-t-il autre chose que la carte de crédit?

Avant la livraison du bien ou la prestation du service, c’est interdit! Le commerçant devrait seulement percevoir un paiement fait par carte de crédit. Par exemple, il ne peut pas vous demander un virement de fonds, comme un virement Interac.

Le paiement par carte de crédit vous offre une protection en cas de problème, par exemple si vous ne recevez pas votre colis. En effet, à certaines conditions, vous pourrez demander une rétrofacturation à l’émetteur de la carte de crédit avec laquelle vous avez fait l’achat. L’émetteur créditera alors votre compte du montant payé. Pour plus d’information à ce sujet, consultez la section ci-après Exercer ses droits.

https://www.opc.gouv.qc.ca/achatenligne

 

 

 


Votre réaction?

0
LOL
1
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
2
ANGRY
0 Commentaires