Un don testamentaire historique de plus de 140 millions pour la collectivité

La Fondation du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal, la Fondation de l'hôpital St. Mary et la Fondation de l'Institut de Cardiologie de Montréal, bénéficiaires d'un don posthume exceptionnel réalisé par Monsieur Paul Durocher.

Publié  181 Vues actualisé 30 journées depuis

Réunies à Montréal le 17 juin pour célébrer un acte de générosité sans précédent, quatre fondations québécoises majeures se partageront un legs transformationnel qui aura, pour l'avenir des communautés qu'elles soutiennent, un impact vaste et durable. Entrepreneur profondément engagé dans diverses causes sociales de son vivant, Monsieur Paul Durocher marque avec ce don posthume, un moment historique pour la philanthropie québécoise.

Un geste discret entièrement tourné vers la cause

De gauche à droite : Romain Duguay, directeur général de la Société Saint-Vincent de Paul; Pascale Bouchard, présidente et directrice générale de la Fondation du CHUM; Claude St-Jean, neveu et coliquidateur de la succession Paul Durocher; Cynda P. Heward, présidente et directrice générale de la Fondation de l’hôpital St. Mary; et Alain Gignac, président de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal (© Éric Carrière) (Groupe CNW/Fondation de l'Institut de Cardiologie de Montréal)

Ayant œuvré dans l'industrie de l'hôtellerie tout en étant très impliqué envers la communauté, Monsieur Paul Durocher était un homme d'une profonde humilité qui gardait son engagement loin des projecteurs. Pour les organismes bénéficiaires, ce don ultime apparaît donc comme une surprise, une démonstration d'altruisme qui témoigne de ses intentions véritables. « Il a toujours compris que l'impact de ses actions se mesurait par les bénéfices apportés aux organismes de terrain. Pour la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal, le don aura une incidence significative sur notre capacité à poursuivre et à renforcer notre mission en ces temps difficiles. Avec l'inflation actuelle, nous voyons de plus en plus de jeunes et de travailleurs se présenter pour de l'aide alimentaire. Grâce à Monsieur Durocher, nous pourrons augmenter notre capacité de distribution pour répondre aux besoins croissants de la communauté. Pour nous, c'est un geste éminemment transformateur », soutient Pierre Pratte, président du CA de la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal.

Soigner plus, soigner mieux, sauver des vies

La santé était une cause que Monsieur Paul Durocher avait particulièrement à cœur. Son legs exceptionnel permettra non seulement de soutenir la recherche et l'innovation pour façonner la médecine de demain, mais également d'améliorer la vie de nombreuses personnes au quotidien, tel que le souligne Pascale Bouchard, présidente et directrice générale de la Fondation du CHUM : « Les avancées rendues possibles par sa généreuse contribution permettront de donner aux équipes soignantes et aux chercheurs une précieuse longueur d'avance face à la maladie, et ce, pour le plus grand bénéfice de milliers de patients ».

Pendant plusieurs années, Monsieur Durocher a reçu à l'hôpital St. Mary des soins attentionnés. À travers ce don, il assure ainsi l'accès aux mêmes services d'exception que ceux dont il a bénéficié. « St. Mary est très honoré de recevoir ce don transformateur de M. Durocher, un geste qui témoigne de sa foi dans la mission de notre hôpital et dans les personnes qui composent notre communauté exceptionnelle », soutient Cynda P. Heward, présidente et directrice générale de la Fondation de l'hôpital St. Mary. « Alors que nous célébrons notre 100e anniversaire cette année, je suis certaine que la contribution de M. Durocher aura un impact extraordinaire sur le prochain siècle de soins à St. Mary ».

L'engagement philanthropique comme levier social

La philanthropie, telle que la pratiquait Monsieur Durocher, s'ouvre sur de nouvelles avenues. Sa façon de l'envisager servira de levier pour inspirer d'autres donateurs, son geste posthume faisant de lui un acteur de changement qui aura, par don testamentaire, un impact significatif sur l'avenir collectif.

C'est une source d'inspiration qui, selon Alain Gignac, président de la Fondation de l'Institut de Cardiologie de Montréal, avivera les désirs philanthropiques des Québécoises et des Québécois. « Parmi ses diverses implications au sein de la communauté, Monsieur Durocher a été, pendant plus de 20 ans, au centre d'un groupe de philanthropes très actifs qui soutient la Fondation de l'ICM. Si nous pouvons affirmer que la qualité de vie des gens aux prises avec la maladie cardiovasculaire s'est améliorée, c'est en grande partie grâce à des porteurs d'espoir comme lui, et il est maintenant certain que sa générosité, sa vision et son cœur immense continueront de vivre à travers les actions des quatre fondations qu'il a choisi de soutenir à titre posthume », conclut-il.


don

Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY
0 Commentaires